Un nouveau proviseur au Lycée Français de San Francisco

Emmanuel Texier. (Credit : Lycée Français de San Francisco)

En savoir plus

 

Le site du Lycée français de San Francisco

Vendredi 1er septembre, certains faisaient leur première rentrée au Lycée Français de San Francisco. C’était le cas d’Emmanuel Texier. Voilà trois semaines que le nouveau proviseur a posé ses valises à San Francisco et il est déjà conquis. « Je suis déjà amoureux de San Francisco, c’est une ville formidable avec un côté relax et dynamique en même temps. Et la Baie me rappelle Sydney. »

S’il fait référence à l’Australie, c’est parce qu’en juillet dernier, Emmanuel Texier était encore proviseur du Lycée franco-australien de Canberra. « J’ai quitté l’Australie le 31 juillet. Dans l’hémisphère sud, nous étions au beau milieu de l’année scolaire australienne. » De ces cinq années passées à l’établissement de Canberra auprès de 780 élèves, le proviseur de 46 ans garde le souvenir d’une « expérience éducative originale ». Avant l’Australie, Emmanuel Texier avait passé une année en Chine, un pays qui le fascine. « Je dirigeais le centre technique qui promeut les entreprises françaises au sein d’une université pékinoise. »

« Le multiculturalité a toujours fait partie de ma vie »

Quand on lui demande d’où il vient, Emmanuel Texier s’exclame : « d’un peu partout en France ! ». Puis il énumère, Paris, les Deux-Sèvres, Tahiti, puis la Chine, l’Australie et maintenant les États-Unis. « Le multiculturalité a toujours fait partie de ma vie », confie l’ancien professeur de lettres et d’anglais. « J’ai enseigné pendant une dizaine d’années en région parisienne. Puis je me suis tourné vers la direction d’établissement avant de partir à Pékin pour une première expatriation en 2011. »

Le père de trois enfants – dont deux de 10 ans et 17 ans scolarisés au lycée – a fait le choix de s’installer dans le Fog City, non pas pour la ville elle-même, mais parce que « le bilinguisme et biculturalisme font partie du code génétique du Lycée Français de San Francisco. Les élèves bénéficient d’un apport en anglais et en culture américaine très supérieur à ce qu’on peut trouver dans un établissement français ».

Créé en 1967, le Lycée Français de San Francisco compte près de 1 000 élèves répartis sur trois sites : le secondaire sur le campus d’Ortega, le primaire et la maternelle à Sausalito et dans le quartier d’Ashbury. « J’ai trouvé au lycée une communauté soudée et une capacité d’accueil extrêmement puissante », salue Emmanuel Texier qui fait part de sa volonté de moderniser continuellement « l’offre éducative pour la faire correspondre au monde de demain ». Il insiste également sur « l’importance de la collaboration entre les parents et l’école ».

Parmi les nombreux chantiers à venir, le proviseur évoque l’homologation de la section internationale « pour une vraie reconnaissance institutionnelle ». Le lycée participera à un nouvel événement du 11 au 18 novembre prochain : la semaine des lycées du monde où les 500 établissement de l’AEFE (Agence pour l’enseignement français à l’étranger) mettront en place « un patchwork d’actions sur toute la planète ».

En savoir plus

 

Le site du Lycée français de San Francisco