C’est l’évènement washingtonien par excellence et une manière de faire le tour du monde sans quitter le District. Comme chaque année, les ambassades de la capitale ouvrent leurs portes et leurs réfrigérateurs les deux premiers weekends de mai pour offrir un aperçu de la culture du pays qu’elles représentent.

Le 4 mai, plus de 50 ambassades (retrouver la liste ici) participent au “Around the world embassy tour” de 10am à 4pm. Le week-end suivant, le 11 mai, les 28 maisons européennes organisent leur événement “European Union Open House” de 10am à 4pm. Attention, certaines ambassades européennes sont fermées le premier week-end. Pour vous aider à planifier votre “voyage”, voici quelques bons plans nourris de nos expériences des années précédentes.

Les petites ambassades pour éviter la foule

Avant tout chose, il faut regarder la géographie des ambassades. Massachusetts Avenue est très populaire car il abrite les plus grosses ambassades comme la France, l’Angleterre ou encore l’Allemagne. En allant vers les plus “petites” ambassades, souvent situées plus loin, on tombe sur des trésors. En 2018 par exemple, l’ambassade de l’Angola a très bien accueilli ses visiteurs avec un buffet gratuit de six différents amuse-bouches et deux sortes de limonades. L’Albanie ou le Gabon sont aussi de bons plans!

La résidence du Mexique et ses couleurs solaires

Dans le quartier de Columbia Height se cache la résidence de l’ambassadeur du Mexique, un petit bijou architectural. En plus d’un intérieur qui a tous les airs d’un vieux musée avec notamment des tableaux de l’époque moderne, une véranda magnifique, décorée de mosaïques bleus et jaunes, abrite la vente de tacos. A côté, tout naturellement, un fauconnier faisait des démonstrations.

Le quartier Van Ness moins bondé

Van Ness accueille la 2e moitié des ambassades. Pour le “European Union Open House”, l’Autriche et la Slovaquie sont face à face, l’occasion de faire un deux en un avant de partir pour les ambassades autour du Rock Creek Park. Lors du “Around the world embassy tour”, il peut être stratégique de commencer par ce quartier, qui abrite côte à côte le Bangladesh, le Ghana, le Pakistan et la Malaisie, qui offrent quelques bouchés gratuites (qui partent vite), et des dessins au henné.

La palme d’or pour l’ambassade des Pays-bas

C’est l’ambassade à ne pas rater pour un premier tour. La file d’attente peut être longue donc autant commencer par celle-ci, qui est d’ailleurs très excentrée, près du Rock Creek Park. Au menu, de la bière et des amuse-bouches à volonté. L’ambassade a un joli jardin où vous pouvez vous reposer avant de reprendre le tour.

Dans tous les cas, cela prend des années pour réussir à visiter toutes les ambassades. Alors choisissez-en quatre ou cinq pour vraiment en profiter et vous plonger dans la culture du pays, le temps d’une gourmandise et d’un verre.