Nos 5 meilleures adresses pour dénicher des vinyles à Los Angeles

Pour ceux qui n’ont pas conservé les vieux 33 ou 45 tours de leurs parents ou veulent enrichir leur collection, Los Angeles ne manque pas d’adresses pour trouver les vinyles de vos rêves. Cinq ont retenu notre attention.

5. Vacation Vinyl à Silverlake

La boutique a changé d’adresse, mais pas de quartier. A Silver Lake, Vacation Vinyl est une institution pour dénicher les derniers vinyles des artistes locaux (qui habitent les scènes de The Satellite, The Echo ou The Bootleg). Et si vous ne savez pas par où commencer, faites confiance aux employés de Mark Thompson, toujours disponibles pour vous aiguiller vers des vinyles neufs ou de seconde main (et même des cassettes). En plus de ses disques, Vacation met en vente les accessoires indispensables pour prendre soin de sa collection (pochettes de protection et caisses). Vacation, 4166 Santa Monica Blvd, Los Angeles.

4. Amoeba Music à Hollywood

amo music ??❤️ #amoebamusic

A post shared by Amoeba Hollywood (@amoebahollywood) on

On a rarement vu plus grand disquaire indépendant qu’Amoeba Music. Ce sanctuaire de la culture pop recense les dernières sorties, que ce soient les bandes originales de Call Me By Your Name ou Lady Bird, ainsi que les derniers albums de Dua Lipa et Justin Timberlake. Mais, vous pourrez également trouver dans l’institution hollywoodienne des oeuvres d’occasion rares avec une collection respectable de jazz, de blues, de techno et de house, parmi d’autres genres. Sans compter qu’Amoeba a un certain don pour accueillir sur sa scène (et pour des concerts gratuits) des talents de premier ordre. Amoeba Music, 6400 Sunset Blvd, Hollywood.

3. Mount Analog à Highland Park

Ne cherchez pas les “Beatles” ou les “Daft Punk” dans les rayons de cette boutique de l’est de la ville. À Mount Analog, la collection unique de vinyles neufs et souvent importés (aux prix en conséquence) se veut “ésotérique”, avec de la techno, de la deep house, de la darkwave. Vous pourrez d’abord écouter ces perles aux stations d’écoute destinées aux clients. Outre une organisation appréciée des clients, la force de Mount Analog est de rassembler une communauté de passionnés, qui seront émus de trouver le dernier EP d’un artiste électro européen inconnu au bataillon. Le magasin organise des concerts le samedi soir. Mount Analog est à 5906 1/2 N Figueroa St, Highland Park.

2. Poo-Bah Record Shop à Pasadena

#recordstoreday customer love

A post shared by @ poobahrecords on

On ne pense pas aller à Pasadena pour chiner des vinyles. Et pourtant, le quartier accueille l’un des plus anciens magasins de disques de Los Angeles. Ouvert depuis 1971, Poo-Bah fut une plaque tournante pour la scène musicale expérimentale durant la période hippie. Depuis sa reprise en 2003 par Ron Stivers (et un déménagement), cette échoppe s’est diversifiée et dispose de collections importantes de jazz, rock et hip-hop. Vous y trouverez notamment, et ce n’est pas une mince affaire, des productions des labels Leaving et Brainfeeder. Poo-Bah Record Shop, 2636 E. Colorado Blvd., Pasadena.

1. Atomic Records à Burbank

Nice pic! ?

A post shared by Atomic Records (@atomicrecordsla) on

Si vous passez la porte d’Atomic Records,il faudra vous armer de patience pour fouiller dans les caisses débordant de vinyles de seconde main (soul, Rn & B, funk, metal, rock classique). La petite boutique offre une belle sélection de jazz, à des prix attractifs, mais également des vinyles autour de thématiques loufoques comme la musique d’Halloween. Dans ce repaire d’amoureux de la musique (où l’amabilité des vendeurs n’est pas la qualité première), on peut aussi se laisser tenter par les étagères de vieux CD à un dollar. Atomic Records, 3812 W Magnolia Blvd, Burbank.