A New York, la génération Star Ac’ rend hommage à Edith Piaf

Il fallait Edith Piaf pour réussir ce miracle: une salle de 3000 personnes, en majorité américaines, devant une scène où se succèdent des artistes qui chantent en français et dont la plupart n’ont jamais entendu parler…

Pour cette première édition new-yorkaise des Francofolies de la Rochelle, les organisateurs avaient concocté une affiche à dominante jeune: Nolwenn Leroy, Christophe Willem, Zaz,  Duffy, Madeleine Peyroux, Alex Hepburn, Beth Ditto, Olivia Ruiz, Camélia Jordana, Coeur de Pirate, Emmanuel Moire, Patrick Fiori et Elodie Frégé. Les plus expérimentés Jean-Louis Aubert, Patricia Kaas, Harry Connick Jr, Angelique Kidjo complètaient la soirée, aux côtés du “parrain” de l’évènement, Charles Dumont.

C’est d’ailleurs le chanteur de 84 ans, auteur d’une trentaine de chansons d’Edith Piaf , qui a été le plus applaudi, par un plublic plutôt âgé et visiblement venu prendre un bain de nostalgie. “J’étais déçu que Charles Aznavour ne soit pas là”, regrettait à la sortie Maggy. Un moment annnoncé à l’affiche comme maître de cérémonie, le chanteur et ami de Piaf avait finalement déclaré forfait.

L’humoriste François-Xavier Demaison a donc officié, en anglais, et surtout en français: la soirée du Beacon Theater était filmée dans les conditions du direct pour être retransmise par France 2 en octobre.