New York côté plage

La canicule est le moment de se souvenir que New York est au bord de l’océan. Et qu’à moins d’une heure de Manhattan on peut trouver sable -plus ou moins- fin et vagues rafraichissantes.

Par métro

L’option la plus facile, la plus connue et la plus accessible : Coney Island, à Brooklyn. À défaut d’être une plage reposante, Coney Island est sans conteste la plus mythique. Dans un décor figé dans les années 60, entre parc d’attraction et barres de HLM, la plage est aussi l’une des seules accessibles en métro (ligne D, F, N ou Q jusqu’à Coney Island-Stillwell Avenue). Avantage : les légendaires hot-dogs de Nathan’s ne sont pas loin, de même que l’aquarium de New York, accessible par le « boardwalk ». En marchant le long de cette promenade, les visiteurs découvriront à l’ouest l’enclave fermée de SeaGate, occupée par la communauté juive et à l’est, le fameux «Little Odessa», où la communaute russe est établie depuis plusieurs décennies. Désavantage : la plage est prise d’assaut par les touristes et les New-Yorkais, et n’est pas toujours propre.

Egalement accessible par métro, Rockaway Beach, dans le Queens (arrêt Rockaway Park – Beach 116th St, sur le shuttle). La plage est populaire, mais il n’est pas difficile d’y trouver un endroit tranquille. Crème solaire, parasols, lunettes de soleil : tout l’équipement du parfait plagiste est à disposition entre la sortie du métro et le sable, sur 116th St. Après la trempette, un passage par le bar «The Wharf», à la sortie de la plage, s’impose pour une plongée dans le New York qu’on ne voit pas en carte postale.

Enfin, pour ceux d’entre vous qui habitent dans le nord de la ville, pourquoi ne pas tenter une escapade… dans le Bronx ? Orchard Beach est l’adresse idéale. Au coeur de Pelham Bay Park, le plus grand parc de New York (avec 11 km2 soit trois fois Central Park) se trouve une plage comme on les aime: restos, magasins, promenades, concerts et terrains de sports en tout genre. Pour y parvenir, c’est tout de même un parcours du combattant, si vous n’avez pas de voiture. Il faut aller au terminus de la ligne 6, Pelham Bay Park, puis prendre le bus Bx12 pour Orchard Beach. Compter une heure et demie de trajet depuis le centre de Manhattan.

En ferry

C’est le coup de cœur de French Morning. Dans le nord du New Jersey, Sandy Hook (photo ci-contre) est accessible en quarante minutes de bateau. Cette presqu’île de 10 km sur 800 m, qui a des allures de Governors Island sans la foule, offre un contraste reposant avec l’atmosphère de la ville. Une fois sur place, de nombreuses plages s’offrent aux intéressés dans un cadre sauvage, où les voitures n’ont pas le droit de cité. La traversée en ferry coûte 45$ aller-retour. Le départ (et le retour) se fait de Pier 11, près de Wall Street, ou de East 34th St, à bord des ferries de la compagnie SeaStreak. Le bateau passe en dessous de tous les ponts de la East River, notamment l’impressionnant Verrazano Narrows Bridge qui relie Staten Island à Brooklyn.

Autre îlot de calme et de volupté : Fire Island (photo ci-contre). On ne s’y déplace qu’à pied ou en vélo, dans un cadre naturel et reposant. Et avec le large choix de plages, chacun y trouve son compte, des jeunes fêtards aux familles nombreuses. Pour s’y rendre, prendre le Long Island Railroad (LIRR) jusqu’à Bay Shore, Patchogue ou Sayvine puis sauter dans un ferry. Attention : le train est souvent bondé au retour.

Enfin, un petit trajet en ferry depuis la pointe Sud de Manhattan vous mènera gratuitement à Staten Island. L’île new-yorkaise, desservie par bus et métro, regorge de plages secrètes. Parmi elles, Wolfe’s Pond Beach (arrêt Prince’s Bay sur le ligne de métro de Staten Island), donne l’opportunité d’explorer la faune et la flore, encore préservées, en lisière de la plage.

D’un tour en train

Long Beach, sur Long Island, est un grand classique. Une plage idéale pour la famille, avec moult activités et surveillants, elle est accessible via la Long Island Railroad (LIRR) depuis Penn Station (une petite heure de trajet). La plage est payante (12 $). Il est toutefois possible, et moins cher, d’opter pour la combinaison train et plage au moment de réserver votre billet.

Un peu plus loin, Jones Beach Island abrite… Jones Beach. Parmi les nombreux atouts de la plage, ses concerts estivaux, dont la liste est visible ici. Prendre le LIRR de Penn Station à Freeport. Une navette vous y attendra pour rallier la plage.

Enfin, beaucoup plus loin, sur la pointe nord-est de Long Island, le comté de Montauk. Au revoir la ville, bonjour la nature, la mer, les phares et les plages. Pour arriver à ce havre de paix au bout du bout de la terre, il faut prendre un train au départ de Penn Station. 25 $ et 3h30 de trajet, mais c’est le prix pour s’échapper. Bonne baignade !

Photo : Une plage de Montauk, crédit Tara Donne