New York attend Johnny

Infos pratiques

 

Johnny Hallyday, le 7 octobre 2012

Beacon Theatre, 2124 Broadway, New York

Réservations et plus d'informations ici

En un demi siècle de carrière, Johnny Hallyday en a encensé des foules. Cent quatre-vingt une tournées, 21 disques de platine, 1.000 chansons et 100 millions de disques vendus, celui qui a débuté dans l’émission de radio Paris Cocktail à 14 ans n’en est pas à sa première représentation.

Le 4 octobre, il démarre sa tournée internationale par Montréal avant de se produire pour la première fois de sa longue carrière à New York, trois jours plus tard. Selon Rémi Bouet, Président du fan club officiel et auteur de Johnny Hallyday, de l’idole à la légende (Marque Pages Editions), ce concert new-yorkais, qui aura lieu au Beacon Theatre, “est une évidence. New York a toujours eu une résonance particulière pour Johnny. Il vient jouer ici car il aime cette vibration singulière new-yorkaise. Et à travers ce concert, il réalise aussi un des fantasmes de ses fans”. Une opinion que partage Sébastien Farran, l’agent de la star. “New York est la ville la plus rock’n’roll du monde, autant historiquement que culturellement parlant. Johnny a toujours voulu y jouer pour cette raison mais jusque là, ses collaborateurs ne voulaient pas travailler sur l’international. Ce qui lui a beaucoup manqué. Aujourd’hui, il réalise son rêve”.

Adulé en France, reconnu aux Etats-Unis 

Rockeur jusqu’au bout du bouc, Johnny Hallyday n’hésite pas à aller au bout de ses limites. Chanteur né, il diversifie ses prestations et s’essaie au cinéma. Henri-Georges Clouzot, Claude Lelouch, Jean-Luc Godard, Robert Hossein : les grands noms du grand écran croient en lui. En 2003, Patrice Leconte lui confie l’un des rôles principaux de son film “L’homme du train”. Aux côtés de Jean Rochefort et de Jean-François Stévenin, Johnny rencontre un succès qui confirme son don pour la comédie… et retentit aussi outre Atlantique. “A New York, on m’arrête dans la rue pour me dire : “On te connaît, on t’a vu dans “L’homme du train”. Super film!” Cela me fait vraiment bizarre. La plupart des gens ne savent pas que je suis chanteur !”, confie Johnny au New York Times en 2011.

Car si on lui concède largement le titre de star éternelle en France, la “Johnny Hallyday mania” aurait toutes les raisons de ne pas transcender les foules au pays de l’Oncle Sam. Et encore moins à New York. En effet, à part des enregistrements en studio et une prestation en 1962 sur le paquebot Le France, amarré au Pier 88, à l’occasion d’un bal de charité, Johnny n’y a pas donné de concert à proprement parler.

Et pourtant, à Manhattan, Johnny fait partie des grands. “Bien sûr que l’on connaît Johnny Hallyday à New York ! », défend James McKinley Jr., journaliste au New York Times. « On le surnomme le “French Elvis Presley”. Les Américains calés en rock’n’roll admirent son talent. Johnny est un vrai rockeur, il est authentique”. Une réputation installée qui annonce un public franco-américain plutôt que franco-français pour son concert du 7 octobre. “Je n’irai pas jusqu’à dire que Johnny aura la même foule américaine que Jay-Z ou Beyonce, mais son concert est très attendu”, ajoute James McKinley Jr.

Pour l’instant, Johnny ne joue qu’un soir à New York. “Nous essayons de prévoir d’autres dates”, confie Sébastien Farran. En attendant, M. Hallyday repart dès le lendemain pour la suite de sa tournée. Internationale cette fois. Londres, Moscou, Tel-Aviv : “Nous voulons trouver à Johnny un public en dehors des frontières françaises”, explique l’agent. A 69 ans, Johnny a essuyé plusieurs problèmes de santé mais se relève toujours. Et qui sait, peut-être remplira-t-il un jour le Madison Square Garden…

Infos pratiques

 

Johnny Hallyday, le 7 octobre 2012

Beacon Theatre, 2124 Broadway, New York

Réservations et plus d'informations ici