Need-Now, l’app qui livre tout tout de suite

Il y a des gens qui sauvent leur soirée à Los Angeles en se faisant ravitailler à n’importe quelle heure par Need-Now, et c’est à lui qu’ils le doivent. Cyril Bonnan, 37 ans, est un touche-à-tout, qui s’est lancé dans les applications mobiles en janvier. Need-Now, avec près de 10.000 téléchargements, vous permet “d’avoir tout ce dont vous avez besoin ici et maintenant“. Rien que ça.

Besoin d’une coupe de cheveux, d’une bombe anti-crevaison après un problème sur la free-way, d’une équipe de serveurs pour une soirée de dernière minute ou simplement envie d’un repas sushi-glace ? Après avoir tapé un (ou plusieurs) mots-clefs, une sélection d’offres de proximité s’affichent sur l’app. L’utilisateur peut alors choisir un vendeur en fonction des caractéristiques du produit, du délai de livraison et de la note du livreur.

Il y a plus de 60 millions d’apps sur Apple, la nôtre rassemble toutes celles liées à la consommation et aux services. C’est un mix entre Uber, Ebay et Craiglist, explique l’entrepreneur. Need-Now fait penser à Uber car on utilise la géolocalisation et la livraison. Ebay, car l’acheteur peut négocier les prix et faire des contre-offres au vendeur. D’ailleurs, n’importe qui peut devenir vendeur-livreur. Craigslist se retrouve dans la profusion de l’offre de services, allant de la coupe de cheveux au changement de roue et la commande d’écouteurs ou de café.” Si aucune réponse n’est proposée à l’acheteur, un service de conciergerie prend le relais.

Une communauté d’entraide

Cette idée trottait dans la tête de Cyril Bonnan depuis longtemps: “Quand j’étais jeune, je rêvais de me faire livrer un McDonald’s et c’était impossible“. Mais derrière l’anecdote, c’est le constat d’un expatrié, arrivé en 2014 à Los Angeles. “La limite de la livraison de certains biens et services“, “les délais de livraison trop longs sur Internet” ou “les distances démentielles comparées à Paris” ont fait germer l’idée de Need-Now. D’ailleurs, Cyril Bonnan propose l’option de livraison Need-Now à certaines boutiques en ligne, pour des dépôts en moins d’une heure.

Son rêve ultime est que le “grand voisinage se rende service. Que si on a besoin d’un œuf un matin, on cherche sur l’app, et le voisin y réponde et nous l’apporte“, clame le trentenaire au teint halé et à l’allure décontractée. “Je veux créer et faire grandir une communauté d’entraide.

Un homme aux multiples casquettes

Le Parisien n’a pas toujours travaillé dans ce milieu. En 2003, il a collaboré à la création du magazine Savoir Maigrir, avant de lancer Savoir s’enrichir et Culture Solo. Cyril Bonnan a également touché à la téléphonie et la vidéo en lançant la vidéo à la demande sur DVD, pour laquel il a déposé un brevet en 2006.

Mais c’est une autre idée qui a finalement permis à ce touche-à-tout de s’installer à Los Angeles: une marque de vêtements. “Girlfriend Factory” est directement inspirée du style californien avec des tee-shirts colorés et des jeans décontractés. La marque est commercialisée aux Etats-Unis et au Japon depuis deux ans et demi.

Lancée sur fonds propres par Cyril Bonnan et trois associés, Need-Now veut s’exporter au delà de Los Angeles grâce à une future levée de fonds. San Diego et San Francisco sont en ligne de mire pour 2017; la Côte Est, ainsi que Paris et Marseille attendront 2018. Et il veut aller plus loin, en intégrant l’Intelligence artificielle dans l’app pour anticiper la demande. “Notre objectif est d’arriver à la livraison instantanée de biens et services”.