En Floride, la navette autonome de Transdev circulait sans autorisation

Transdev
© Transdev

Le groupe de transport français Transdev doit renoncer à sa navette autonome testée depuis plusieurs semaines pour le ramassage scolaire à Babcock Ranch, près de Fort Myers en Floride. Considérant son utilisation illégale, les autorités américaines ont immédiatement fait stopper les essais.

« L’innovation ne doit pas compromettre la sécurité publique », indique dans un communiqué la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), l’agence fédérale américaine chargée de la sécurité routière. « Utiliser des navettes autonomes pour transporter des enfants est irresponsable et inapproprié », ajoute la NHTSA qui précise que la navette scolaire autonome de Transdev circulait sans autorisation. Le groupe de transport français aurait bien reçu un accord pour des tests et des démonstrations mais en aucun cas pour un transport régulier d’enfants.

Ainsi, Transdev a dû se résoudre à mettre de côté son expérimentation qui devait durer six semaines. La navette scolaire autonome, pouvant transporter jusqu’à 12 enfants, effectuait de courts trajets prédéfinis à une vitesse maximale de 12 kilomètres par heure en présence d’une personne capable de reprendre le contrôle à tout moment. « Elle évoluait de manière sûre, sans aucun incident connu, dans un environnement contrôlé et sans jamais sacrifier la sécurité au profit de l’innovation », souligne Transdev dans un communiqué, sans donner suite aux sollicitations de French Morning.

Malgré tout, à Babcock Ranch, qui se veut la première ville verte des États-Unis, plusieurs essais sont prévus prochainement avec d’autres navettes autonomes « mais ils seront conformes aux normes et règlementations imposées par la NHTSA et n’impliqueront plus aucun enfant », insiste Syd Kitson, l’un des promoteurs de la commune. « Il est important pour nous de conserver le partenariat avec Transdev car les navettes autonomes finiront par transformer notre quotidien et sont vraiment incontournables pour la ville du futur que nous construisons actuellement ».