Nars attaque

Ouvrir sa boutique, François Nars en rêvait longtemps. Depuis 16 ans exactement lorsqu’il a crée sa première ligne de rouges à lèvres éponyme à New York. Et il a fait les choses bien :

1/ L’emplacement : à côté de Magnolia et en face de Bookmark, la nouvelle librairie de son complice et ami Marc Jacobs, la boutique ne manquera pas d’attirer les ‘beauty junkies’ et de devenir un incontournable.

2/ Le décor : le designer Fabien Baron a donné un côté appartement parisien à la boutique de 55m2, mélangeant l’ultra-moderne et le classique : des écrans plats, des lignes graphiques et des miroirs. Une palette blanc et noir rappelle le packaging avec des touches de rouge lacqué dans le fond, assorti au rouge à lèvre “Jungle Red”.

3/On trouve dans la boutique toute la collection dont les bestsellers comme le blush ‘Orgasm’, ‘Deep Throat’, ‘Striptease,’ and ‘Sex Machine’, le coffret baptisé ‘Safer Multiple Orgasm’. Des noms provocateurs inventés par François. Grand chic : on trouve aussi des produits exclusifs au magasin comme la “bento box”, le rouge à lèvres “413 Bleecker” et des gants Marc Jacobs assortis au vernis à ongles Nars.

4/ La campagne de pub et le timing. Une campagne  placardée à travers New York avec les initiales “BLKR”, des articles dans la presse dont le New York Times et une ouverture la veille du début de la Fashion Week. 

Originaire de près de Biarritz, François Nars débarque à New York en 1984. Il commence à travailler pour les plus grands créateurs Lagerfeld, Dolce&Gabbana et magazines de mode. Il fait la rencontre de Fabien Baron : « Nous nous connaissons  depuis 25 ans. Nous nous sommes rencontrés chez le photographe Steven Meisel. Très rapidement, François m’a dit qu’il voulait créer sa ligne et m’a demandé de dessiner le packaging. »

Il lance une ligne d’une dizaine de rouges à lèvres en 1994 et la la marque n’a cessé de s’étendre. Adulé par Madonna and Victoria Beckham, le “makeup guru” vend sa marque à la firme de beauté japonaise Shiseido en 2000. La transaction lui permet de s’acheter une île en Polynésie dont il est tombé amoureux et qui continue à l’inspirer.

Le succès de la marque doit aussi beaucoup à son pdg, le Français Louis Desazars. Cet ancien de Dior a pris les rênes il y a 3 ans. La marque compte désormais 500 points de vente aux Etats-Unis (des grands magasins de luxe comme Barneys, Saks, Neiman Marcus et aussi Sephora). “Nous projetons d’ouvrir 10 boutiques as des grandes villes mondiales dans les cinq prochaines années,”explique Louis Desazars.

François Nars, aussi photographe et artiste multi-facettes dirige toute la création. Comme à chaque saison, il sera à l’oeuvre en coulisse au défilé Marc Jacobs. Il confie à French Morning qu’il n’a pas encore vu la collection donc pas refléchi aux looks qu’il va réaliser. Venant d’un homme qui a utilisé son chien Marcel comme égérie d’une crème anti-âge, on s’attend à du spectacle.

NB : Le titre “Nars attacks” n’est pas de nous (mais du magazine de mode de référence WWD). Nous n’avons pas pu résister à la tentation de ce petit “emprunt”.

Nars Cosmetics, 413 Bleecker Street (au coin de Bank street)

http://www.narscosmetics.com/