“Moi, candidat”: l’hebdo de la législative, épisiode final

Le site de campagne des candidats

 

Frédéric Lefebvre (UMP)

Franck Scemama (PS)

Sortez les kleenex ! La législative 2013 en Amérique du Nord est bientôt finie et la série des « Moi, candidat » aussi. Le vote à l’urne a lieu ce samedi 8 juin, et les résultats seront connus dès le lendemain. Avec l’Assemblée nationale en ligne de mire, Frédéric Lefebvre (UMP) et Franck Scemama (PS) terminent leur sprint final.

Snobée par Lefebvre. Jennifer Maloney, journaliste au Wall Street Journal, s’est intéressée à notre législative partielle. Et elle s’en souviendra. La veille de la publication de son article sur le sujet, elle a twitté « I got blown off by a French politician today in New York. Only différence was he ignored me in French ».

maloneyDe qui peut-il bien s’agir? Il suffit de lire l’article pour avoir la réponse. Demandant une réaction à Frédéric Lefebvre aux  critiques de M. Scemama sur son manque d’ancrage local, le candidat a répondu qu’il n’attaquait aucun de ses adversaires. « Il n’a pas fait plus de commentaires, s’est retourné et s’en est allé», a écrit la journaliste.

Compte de campagne. La journaliste s’est heurtée à une autre fin de non-recevoir si l’on en croit l’article, lorsqu’elle a demandé à l’équipe de campagne de M. Lefebvre de lui communiquer les informations relatives à son compte de campagne. Après ce refusFranck Scemama s’est empressé de publier le sien. Le candidat socialiste a dépensé 17.955,57 euros au 1 er juin. Côté recettes, il a engrangé 23.491,66 euros, dont 9.000 euros de sa poche, un prêt (2.500 euros) et un don du PS (3.000 euros) et des dons de personnes (8.991,66 euros). Ce qui fait dire au candidat que « plus de 66 % de mes frais de campagne sont financés par des dons. Ces sommes ne seront donc pas à rembourser par l’État et par les contribuables ». Il devra en revanche rembourser le prêt du PS après perception du remboursement forfaitaire versé par l’Etat.

Soutien de droite. Ou pas. Franck Scemama a lâché une petite bombe dans les colonnes du magazine France-Amérique, en déclarant qu’un candidat de droite allait voter pour lui. Damien Regnard, ex candidat divers droite, “seul candidat de droite inscrit sur les listes”, donc à même de voté, s’est senti visé. Dans un communiqué, l’intéressé s’est dit « consterné par la méthode utilisée et les déclarations sans aucun fondement d’un homme qui se dit “socialiste et intègre” et qui fait preuve ici d’une manipulation que je dénonce avec la plus grande fermeté ».

CDI. Lors d’un meeting à Washington suivi par la correspondante de Libération, Franck Scemama a parlé de sa vision du contrat de travail. « En France, le CDI devient une prison pour les salariés, explique-t-il. Il faut un CDI pour obtenir un logement ou un crédit… Du coup les salariés sont prêts à accepter n’importe quoi pour décrocher ce fameux CDI». L’exemple américain (où il n’y a pas besoin de limiter les salariés à des CDD puisqu’on peut pratiquement les virer du jour au lendemain), pourrait aussi apporter plus de souplesse en France, plaide Franck Scemama. « Ce que j’envisage, c’est un contrat de travail unique, qui deviendrait de plus en plus protecteur dans le temps (à mesure que le salarié gagnerait en ancienneté) » peut-on lire dans Libé.

La fronde de gauche. Cette prise de position (et d’autres) a embêté l’un des soutiens de M. Scemama, Céline Clément, ex-candidate du Front de Gauche. Dans une lettre ouverte au socialiste, elle affirme que le contrat de travail unique qu’il défend est synonyme de « précarité pour tous ! ». Elle conclut sa missive par un cinglant : « Au-delà de la déception de voir de telles prises de position, tes propos et ton comportement préparent la victoire de Fréderic Lefebvre, ce qui est irresponsable. »

Vote communautaire. Le Rabbin Michael Cohen, responsable du centre culturel juif francais et francophone de New York, est un soutien affiché de Frédéric Lefebvre. Ce qui a valu à certains électeurs, dont le nombre n’est pas connu, de recevoir un appel au vote dans leur boite mail provenant du centre: « Il est très important de Voter Pour Frédéric Lefebvre, peut-on lire. Il est un vrai ami de la communauté, il sera présent pour la communauté Juive comme il a fait auparavant ».

Election serrée. Autre message : Franck Scemama et Corinne Narassiguin ont cosigné un e-mail envoyé à leurs supporters. Selon eux, l’élection se jouera à rien. « 200, 300 votes peut-être », estiment-ils. Réponse le 9 juin, jour de l’annonce des résultats officiels.

Le site de campagne des candidats

 

Frédéric Lefebvre (UMP)

Franck Scemama (PS)