Michel Houellebecq en opération non-séduction à New York

Le temps passe et Michel Houellebecq ne vient pas. Vendredi, 200 personnes étaient aux Services culturels de l’Ambassade de France pour venir écouter le sulfureux écrivain, poète et essayiste français parler de son exposition photographique “French Bashing”, exposée à la galerie Venus Over Manhattan jusqu’au 4 août.

12h45, quarante cinq minutes après le début prévu de la conférence, le couperet tombe devant un public médusé: Michael Houellebecq ne viendra finalement pas. “Il est malade“, indique-t-on, et a décidé rester à son hôtel. Happening calculé pour les uns, caprice de trop pour les autres, les salles pleines à craquer se vident rapidement.

Heureusement pour les fans, l’auteur avait tout de même trouvé la force de venir le soir même, à l’inauguration de son exposition. Entre quelques dédicaces et photos avec les visiteurs, Michel Houellebecq errait entre les deux salles qui composent l’exposition.

Là encore, c’est service minimum. Plutôt réticent à l’idée de parler à la presse, l’auteur s’est fendu de quelques commentaires recueillis par l’AFP, notamment lorsqu’on lui parle de la possible défaite du “French Bashing” avec l’arrivée à l’Elysée d’Emmanuel Macron, très apprécié par les New-Yorkais : “ne vous inquiétez pas, ça reviendra“, répond-t-il.

Inspiré de sa première exposition “Restez Vivant”, présentée au Palais de Tokyo l’été dernier, “French Bashing” décrit deux France, à travers des photographies prises par l’écrivain et des paysages sonore immersifs. La première, dans une salle sombre et anxiogène, est consacrée aux zones périurbaines, tristes et décadentes. On y entend les RER passer au milieu des ombres des visiteurs, tout aussi fantomatiques que ces stations services ou ces immeubles HLM immortalisés par l’auteur. La deuxième salle, dans un blanc et une lumière aseptisés, s’intéresse à la France kitsch. Le sol, recouvert de sets de table souvenirs plastifiés à l’effigie des sites touristiques français, tend à montrer un pays saturé de tour-operators et de publicités en tout genre.

Aperçu de l'exposition "French Bashing" de Michel Houellebecq
Aperçu de l’exposition “French Bashing” de Michel Houellebecq

Après avoir passé une semaine à New York, Michel Houellebecq est rentré en France ce samedi. Son exposition “French Bashing” à la galerie Venus Over Manhattan sera présentée jusqu’au 4 août. Voilà donc pour la promotion.