Michel et Augustin, des Français infiltrés chez Hillary

Vous allez sans doute voir régulièrement sa facade au cours des prochains mois. Le 300 Cadman Plaza West, à Downtown Brooklyn, est le bâtiment choisi par Hillary Clinton pour son QG de campagne. Par pure coincidence, c’est aussi l’immeuble où la filiale américaine de Michel et Augustin s’est s’installée, depuis le mois de janvier.

Les marchands de cookies français ont été les premiers surpris. « Pour l’instant, on ne l’a pas encore croisée. Elle est deux étages en dessous de nous. On voit surtout son équipe de sécurité, et plein de gens en costumes, on les remarque car ce n’est pas le style du reste de l’immeuble », affirme Antoine Chauvel, responsable de Michel et Augustin aux Etats-Unis, qui aimerait bien profiter de la présence de la candidate pour faire le buzz. « On aimerait rendre une petite visite à Hillary lorsqu’elle sera là, lui faire goûter nos cookies… Et pourquoi pas faire une petite vidéo ! » 

Michel et Augustin, marque française de gâteaux connue pour ses paquets à messages et son marketing inventif, tente depuis quelques mois de faire son trou au pays des cookies. Antoine Chauvel a recruté deux commerciaux à Brooklyn, et la petite équipe a organisé diverses animations dans des boutiques et dans la rue.

Antoine Chauvel a commencé par faire du porte-à-porte pour placer les produits dans des supermarchés et épiceries, et aujourd’hui, les gâteaux Michel et Augustin se trouvent dans 70 lieux à New York (Westside Market, Union Market, Amish Market, Le District, Babeth’s Feast…).

« Cela augmente petit à petit, et on a un bon accueil. On devrait arriver à 200 magasins avant la fin de l’été », affirme-t-il. De nouveaux produits viendront aussi s’ajouter aux six présents actuellement sur le marché américain. Ainsi, la mousse au chocolat, un carton en France, devrait arriver cet été.

Il faut dire qu’avec la baisse de l’euro, l’entreprise bénéficie d’un contexte économique porteur, favorable à l’export. « C’est un vrai bol d’air, qui nous facilite les choses. Mais cela va mettre un peu de temps à se répercuter sur les prix, car nous avons divers intermédiaires », reconnait Antoine Chauvel.

Augustin Paluel-Marmont, l’un des deux fondateurs de l’entreprise, va s’installer à New York cet été avec sa famille, pour donner un coup d’accélérateur à leur implantation américaine. Va-t-il réussir à faire fondre Hillary avec ses cookies ? Dans tous les cas, la colocation avec la candidate ne devrait pas durer. D’ici la fin de l’année, Michel et Agustin cherche à déménager dans un endroit plus grand « et un peu plus fun », où l’entreprise pourra organiser des portes-ouvertes et des conférences, à l’image de ce qu’elle fait en France.