Michel et Augustin se met Starbucks dans la poche

Starbucks, c’est fait. Michel et Augustin, une petite entreprise de gâteaux et yaourts bien connue en France pour ses campagnes marketing extravagantes, a réussi son “deal du siècle”, comme ils disent. A partir du mardi 5 janvier, deux gammes de leurs sablés (les “petits carrés” aux chocolat et au citron) seront vendues dans 7.624 Starbucks aux Etats-Unis.

Une opération réussie notamment grâce au culot de deux employés de Michel et Augustin, qui se sont déplacés au siège de Starbucks à Seattle pour faire gouter leurs sablés à Howard Schultz, le roi du café. Une phase test d’introduction des petits sablés français a ensuite été lancée : depuis juin dernier, les gâteaux Michel et Augustin ont été mis en vente dans 25, puis 415 Starbucks à New York, Indianapolis et Philadelphie.

“Chaque mois, 32 millions d’Américains poussent la porte d’un Starbucks. Pour nous, c’est la réalisation d’un grand rêve ! Faire rayonner le savoir-pâtissier français et le made in France dans le monde entier”, affirme l’entreprise dans un communiqué de presse enthousiaste.

L’entreprise a de quoi faire pâlir d’envie de nombreuses PME françaises qui tentent de conquérir le marché américain. Michel et Augustin, qui réalisé 35% de croissance en 2015 en France, a commencé à s’installer aux Etats-Unis pendant l’été 2014 et a grandi à la vitesse de l’éclair.

A New York, Michel et Augustin disposent désormais d’un local (leur “Banana Farm”) à Brooklyn, dans le quartier de Gowanus. Ils emploient 15 personnes sur place, dont l’un des deux fondateurs, Augustin Paluel-Marmont, venu s’installer avec sa famille. Leurs produits sont vendus dans 500 magasins ou épiceries aux Etats-Unis.

Pour faire face à la demande américaine, leur production de “petits carrés” au chocolat et au citron va être multipliée par 14. Plus de six millions de “petits carrés” ont déjà traversé l’Atlantique et les deux fondateurs espèrent que leurs gâteaux artisanaux accompagneront désormais les Americano, Cinnamon Latte et Caramel Frappuccino des inconditionnels de Starbucks.