Un directeur australien pour le LILA

Pour en savoir plus

 

Le site du LILA

«Je me sens déjà ici comme chez moi !». Deux jours seulement après sa prise de fonctions à la tête du Lycée International de Los Angeles (LILA), Michael Maniska est comme un poisson dans l’eau, sur le campus de Burbank.

Dans son bureau flambant neuf, le nouveau directeur fraîchement débarqué de Sydney, peaufine ses dossiers et enchaîne déjà les réunions. Parmi les chantiers  prioritaires sur lequel le nouveau directeur devra bûcher dans les prochains mois, celui de la mise en place de l’International Option Baccalaureate (OIB), en plus des deux autres cursus déjà existants (le baccalauréat français classique et le bac international).

« En 2015, nous comptons nous concentrer sur la construction d’un plan ambitieux pour consolider le cursus français, à travers la mise en place de l’OIB. Ce dernier débutera dès la rentrée 2016, à partir du niveau brevet, puis nous poursuivrons jusqu’au baccalauréat » explique Michael Maniska.

L’avantage de l’OIB, par rapport aux deux autres cursus ? « Sa flexibilité » estime le directeur. « Car il permet de préparer les élèves aussi bien au système américain que français. Par exemple, grâce à l’apprentissage d’une seconde langue vivante, enseignée en tant que discipline non-linguistique: en clair, l’OIB permet notamment de remplacer un cours de langue classique par un cours de littérature anglaise. Pour les élèves qui souhaitent intégrer une université américaine à la sortie du bac, ce nouveau cursus leur apporte donc une plus grande crédibilité».

« Third Culture Kid »

Né à Sydney de parents immigrés originaires de Grèce et de Chypre, Michael Maniska aime se qualifier de « Third Culture Kid ». «Comme beaucoup d’enfants et d’adolescents scolarisés ici au LILA, j’ai grandi dans un pays dont la culture était différente de celle de mes parents. Le Third Culture Kid doit parvenir à réconcilier ces deux mondes, à travers une voie médiane», estime-t-il.

En plus d’être parfaitement bilingue français-anglais, Michael Maniska maîtrise également l’italien et le grec. « Comme beaucoup d’enfants d’immigrés, j’étais prédisposé à l’amour des langues ! Mes parents m’ont notamment transmis leur amour de la francophonie».

Le nouveau directeur (qui remplace Elizabeth Chaponot, partie en 2013), se dit d’ailleurs « très heureux d’être de retour dans un environnement francophone et français ». Précédemment Directeur de l’International Grammar School de Sydney, Michael Maniska, a également dirigé le Lycée Franco-Australien de Canberra de 2007 à 2010, une institution de taille similaire à celle du LILA. Il est en outre titulaire d’un Masters de Français de l’Université de Sydney et d’un Bachelor’s degree de l’Université de Nouvelle Galles du Sud.

Depuis son arrivée dans la Cité des Anges, Michael Maniska assure n’être pas trop dépaysé. « Los Angeles et Sydney sont plutôt semblables. Ce sont des villes modernes, cosmopolites, ensoleillées toute l’année ! La transition devrait donc se faire en douceur !»

Pour en savoir plus

 

Le site du LILA