Comment Miami se ré-invente

Tony Goldman, inspirateur de Wynwood

Learn more

Contacter Barnes Miami
Téléphone : +1 (305) 361 2233
E-mail : [email protected]

(Article partenaire) Qu’y a-t-il sous le soleil exactement ? Le climat de Floride ne saurait, à lui seul, expliquer la formidable évolution de Miami au cours des 20 dernières années. Comment cette ville à l’atmosphère plutôt provinciale, tropicale, résolument latine, à la pointe de l’Amérique, s’est-elle taillée une renommée internationale, attirant aussi bien investisseurs et grandes fortunes américaines, sud-américaines, européennes, et depuis peu du Moyen Orient et d’Asie, que des entrepreneurs courageux à la conquête de nouveaux marchés et d’une vie à réinventer ? Quels ingrédients retrouve-t-on dans l’un des marchés immobiliers les plus dynamiques d’Amérique du Nord ?

Elisabeth Gazay, directrice Associée de Barnes International à Miami, revient sur quelques caractéristiques de la ville, alors que le groupe immobilier vient de fêter ses 15 ans d’implantation et de croissance continue à Miami, où il est aujourd’hui leader pour la clientèle francophone.

Advertisement

Les gratte-ciel chaque fois plus hauts de Brickell, tout comme l’éclosion de nouveaux quartiers aussi modernes, créatifs et sophistiqués que Edgewater, Design District, Wynwood évoquent Ginza à Tokyo, les shopping malls de Dubaï ou les rues élégantes de Milan. Ils  témoignent que Miami ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui sans trois forces dominantes : l’énergie, la confiance et l’inspiration. Tous les grands projets qui propulsent Miami dans le XXIe siècle ont été initiés par des leaders qui ont une vision pour Miami et déroulent un plan que même la crise de 2008 n’a pas arrêté, au contraire.

L’architecture de Miami témoigne d’une ville jeune et dynamique. Ici : Wynwood Garage.

L’énergie de Miami vient de la diversité (et donc la richesse) culturelle. S’il est rare de rencontrer un « Miamien » d’origine, la variété des accents met tout nouvel arrivant parfaitement à l’aise. Les bâtisseurs du nouveau Miami ont des racines cubaines, argentines, françaises, colombiennes… ils viennent de Hong Kong, Tel Aviv, New York, Chicago, Toronto ou ailleurs… Les entrepreneurs, scientifiques, artistes qui contribuent au développement économique sont tout aussi internationaux, apportant un dynamisme, une volonté d’avancer, d’innover, et de réussir caractéristiques des villes jeunes avec une dominante d’immigrés de première ou deuxième génération.   

Miami ne serait pas là où elle est aujourd’hui sans un trait commun à toute personne qui réussit dans la ville : la confiance dans son avenir et à la faire devenir une place internationale tout en restant elle-même. Lorsque Art Basel avait choisi Miami -dès 2001- pour lancer son édition américaine, faisant de Miami, du jour au lendemain, un point obligé des collectionneurs et amateurs d’art contemporain, c’était un pari et une formidable preuve de confiance. 

Miami est aussi la capitale mondiale des croisières avec des navires aussi démesurés que la ville elle-même !

Plus récemment, Miami a gagné la confiance des organisateurs de grands évènements sportifs, comme David Beckham pour installer son équipe de foot internationale, ou de la Formule 1 pour ajouter un circuit sur la carte des grands prix. Le « Boat show » qui rassemble une sélection unique des plus beaux yachts du monde dans la baie de Biscayne est aussi un rendez-vous incontournable de la ville. Le génial créateur du cirque du Soleil a déclaré sa confiance en choisissant de développer à Little Haiti un quartier d’un genre nouveau, qui alliera les technologies, art, éducation et emplois, le développement d’entreprises. Il donnera aussi l’opportunité aux habitants d’un lieu déshérité de voir s’ouvrir les portes d’un ascenseur social.

De même qu’il fallait la vision et l’inspiration d’un Henry Flagler pour transformer la Floride humide et inhospitalière en un paradis du tourisme d’hiver, chaque nouveau projet aujourd’hui montre que Miami est un véritable laboratoire issu d’inspirations les plus variées.

L’immeuble élancé et innovant imaginé par Zaha Hadid est devenue une réalité, mais surtout un point de référence dans le ciel urbain de Miami

Le quartier de Wynwood, destiné aux populations actives et jeunes, a été créé à partir d’entrepôts où le « street art » a été invité à s’exprimer… enfin et officiellement ! L’idée unique de Tony Goldman (le promoteur de SoHo a une autre époque) a depuis été copiée dans le monde entier. La tour de la célèbre architecte Zaha Hadid, dont la structure de béton englobe l’immeuble comme une fleur au lieu d’être cachée à l’intérieur, est une grande première architecturale dans le monde… Dans un tout autre domaine, les centres de recherches de UM (University of Miami) abritent des laboratoires et équipes scientifiques qui travaillent sur des premières mondiales comme, par exemple, la guérison de la paralysie causée par la moelle épinière.

Il faudrait des pages pour énumérer les axes de développement qui confèrent a la ville une place à part sur la scène mondiale. Une chose est sure : à quelques minutes de la plage et des palmiers, c’est un tout autre monde qui réfléchit, réinvente, imagine et créé une grande métropole de demain.

Le plus court chemin pour en savoir plus sur le marché et les opportunités immobilières à Miami, visiter le site de Barnes

———
Note: les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de French Morning. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.

Learn more

Contacter Barnes Miami
Téléphone : +1 (305) 361 2233
E-mail : [email protected]