Métier: conseillères d’orientation pour expat

Infos pratiques

Plus d'informations sur www.internationalcollegecounseling.com

Souvent dévalorisé en France, le titre de “conseiller d’orientation” prend tout son sens aux Etats-Unis où il est incontournable. Car au moment de choisir sa voie post-bac, de nombreux étudiants sont perdus. Et d’autant plus, quand ce sont des expatriés qui ne connaissent pas le système américain.

C’est alors qu’interviennent Cécile Gareton et Armelle Marçais. Installées aux Etats-Unis depuis une dizaine d’années, elles se sont beaucoup impliquées dans les études de leurs enfants respectifs. “Je voulais leur donner une vraie culture bilingue” , explique Cécile Gareton, rejointe par Armelle Marçais, une apôtre elle aussi du biculturalisme.

Au moment où ses filles ont dû choisir leur cursus universitaire, Cécile Gareton les a accompagnées. “Elles n’avaient pas de vrai suivi dans leur lycée, j’ai donc tout débroussaillé toute seule. Elles ont été acceptées dans des écoles comme UCLA, USC ou Berkeley. Beaucoup de gens m’ont demandé des renseignements, et Armelle m’a alors suggéré de monter une activité.” Leur projet était né.

Impliquées dans le bénévolat, les deux mamans décident de retourner sur les bancs de l’école pour se professionnaliser. En mars 2016, elles obtiennent leur “Certificate in College Counseling” à UCLA. Les deux amies décident de lier leur travail en créant leur société College Counselors for International Students (CCIS) pour exercer en tant qu’indépendantes.

Notre mission est d’aider et d’accompagner les familles expatriées à découvrir et comprendre le système universitaire américain, mais également canadien et européen” , explique Cécile Gareton. Ce processus s’effectue “idéalement” lors de la high school (lycée). “Nous pouvons prendre en charge les étudiants dès le début de la seconde, et nous les conseillons jusqu’en terminale” , ajoute-t-elle.

Un programme sur plusieurs années

Combinant près de 35 heures de rendez-vous à domicile (ou sur Skype), les conseillères vont aider l’étudiant à définir et à concrétiser son projet. “Beaucoup de familles ne réalisent pas l’étendue de ce qui les attend.” Cela débute par la présentation du système américain avec ses 4500 universités et colleges, qu’ils soient privés ou publics.

Puis, suivent les étapes de l’évaluation du profil de l’étudiant avec la rédaction d’un extra-curriculum, l’estimation du niveau scolaire de l’élève, la préparation aux tests académiques (SAT, ACT, TOEFL), la mise en place d’une liste personnalisée d’universités, l’aide pour les inscriptions et les demandes de bourse. De nombreux parents sont perdus, occupés ou ont le barrage de la langue, nous sommes là pour les suppléer.

Suivant déjà quelques étudiants, elles connaissent également les situations avec des prérogatives spécifiques, comme pour les athlètes ou les enfants en situation d’handicap. “Quand il y a des besoins particuliers, il faut s’y prendre à l’avance” , argue Armelle Marçais. “Ne pas attendre le dernier moment pour s’en occuper” est d’ailleurs le mot d’ordre de leur nouvelle entreprise.

Infos pratiques

Plus d'informations sur www.internationalcollegecounseling.com