Martinique et Guadeloupe en low cost: le coup de poker de Norwegian Air

Infos Pratiques

Vols New York Point à Pitre et New York Fort de France 3 fois par semaine.

A partir de $79 (aller simple).

Plus d'information ici.

Pour se rendre en Martinique ou en Guadeloupe depuis New York, il n’y avait jusqu’ici aucune ligne directe. Pour rejoindre Pointe-à-Pitre ou Fort-de-France, vous deviez faire une escale à Miami ou Puerto Rico.

Il y avait là une place à prendre, et Norwegian Air a décidé de parier dessus. A partir du 3 décembre 2015, la compagnie low-cost d’Oslo va assurer des vols directs entre New York (trois vols par semaine vers chacune des deux îles), Baltimore, Boston et les deux îles des French West Indies. Le prix d’appel est à 79$ pour un aller simple, mais la plupart des vols aller-retour se situent entre 300 et 400 dollars, soit deux à trois fois moins que la -faible- concurrence.

Un pari risqué ? “Pour l’instant, les ventes marchent très bien, surtout depuis New York”, affirme Anders Lindström, directeur de la communication de Norwegian aux Etats-Unis. 

A l’origine de cette nouvelle ligne, une histoire de parking. Chaque hiver, les compagnies low-cost européennes tournent au ralenti – les week-ends à Prague ou à Berlin ont moins la cote – et doivent mettre au parking certains de leurs avions.

“Ryanair doit garer 50 avions, et nous, on en met dix au parking. On s’est demandé ce qu’on pouvait en faire, quels étaient les endroits où il y avait de l’activité pendant l’hiver. Evidemment, les Caraïbes se sont imposées”, raconte Anders Lindström. “Conformément à l’accord Open Skies, une compagnie européenne ne peut pas, par exemple, proposer un vol entre les Etats-Unis et la République Dominicaine. Elle le peut le faire entre l’Europe et les Etats-Unis. C’est pour cela que nous avons décidé de proposer ces vols vers ces deux îles françaises.”  

D’autres arguments ont pesé. Le potentiel touristique de la Martinique et de la Guadeloupe auprès des Américains, largement sous-exploité. L’importance de la communauté française et antillaise aux Etats-Unis. Mais surtout, l’absence de concurrence sérieuse, le nombre de vols entre les Antilles françaises et les USA étant très limité. “Les vols qui existent aujourd’hui sont chers, peu fréquents, et il n’y a aucun vol direct vers Boston ou New York”, commente Anders Lindström.

Côté tarifs, la politique low-cost de Norwegian lui permet d’offrir des tarifs bien moins cher qu’American, qui dessert ces îles depuis Miami. Pour une semaine en février, le vol American depuis New York, avec escale (courte) à Miami est proposé à 900$ A/R, tandis que le vol Norwegian est tarifé à 325$ aller-retour. A d’autres dates, c’est encore moins cher.

Bientôt un vol Norwegian entre la France et les US ? 

Cette stratégie reflète l’expansion rapide de Norwegian (ses recettes ont augmenté de 15% au troisième trimestre 2015), et sa volonté de prendre une place sur le marché américain.

Depuis deux ans, Norwegian a ouvert des lignes directes entre les Etats-Unis (New York, Los Angeles, Fort Lauderdale, bientôt Boston) et l’Europe (Londres, Copenhague, Stockholm). Les tarifs sont intéressants, avec des vols aller-retour entre New York et Gatwick à 500$ environ.

Dopée par la baisse des prix des carburants, Norwegian prévoit d’ouvrir de nouvelles lignes entre l’Europe et les Etats-Unis en 2017. Fin octobre, la compagnie aérienne a annoncé l’achat de 19 nouveaux appareils longs-courriers Dreamliner Boeing 787-9, livrables de 2017 à 2020.

“C’est encore trop tôt pour en parler, mais bien entendu, la France constitue un marché très intéressant pour nous. On prévoit de proposer un tarif promotionnel de 69$ l’aller pour le lancement de ces nouvelles lignes transatlantiques. Ensuite, on imagine que les gens pourront payer environ 350 dollars pour des aller-retours”, estime Anders Lindström. 

Pour pouvoir proposer ces tarifs très bas, Bjørn Kjos, le patron de Norwegian, a indiqué à Reuters qu’il souhaitait utiliser des aéroports moins chers que JFK. Il a cité le Westchester County Airport ou celui du Connecticut, Bradley Airport, au nord d’Hartford.

Infos Pratiques

Vols New York Point à Pitre et New York Fort de France 3 fois par semaine.

A partir de $79 (aller simple).

Plus d'information ici.