Marion, Catherine, Carine et Eric

Les manifestations françaises font de nouveau parler d’elles outre-atlantique ! Cette fois ce sont des “centaines de magistrats et agents de police” qui sont descendus dans la rue pour protester contre les propos de Nicolas Sarkozy sur “le système judiciaire français” et dénoncer leur “manque de ressources financières”, rapporte le New York Times. Le Président, déjà “impopulaire”, a accusé les magistrats d’“incompétence” après un fait divers macabre, rajoute un article de The Associated Press. Une “ingérence” qui “menace l’indépendance” du système judiciaire et qui, pour l’agence de presse, vise “des fins électorales et démagogiques”.

Le Président, qui a par ailleurs rappelé ses priorités jeudi soir dernier sur TF1 dans une émission qui a fait beaucoup parler d’elle, a aussi répondu à la polémique autour des vacances des membres de son gouvernement. Après le “scandale” des voyages en Afrique du Nord impliquant Francois Fillon et Michèle Alliot-Marie, le Président s’est dit décidé à mettre en place un “dispositif de prévention de conflits d’intérêt”, affirme le Wall Street Journal. Si un séjour aux frais d’un dictateur semble “inconcevable” et “impensable” dans de nombreux pays, on ne peut pas dire qu’en ce qui concerne leurs vacances l’éthique ait souvent été le critère préféré des dirigeants français, souligne The Associated Press. Désormais, ils devront partir de préférence en France, et toutes les invitations par des gouvernements étrangers devront être approuvées par le Premier Ministre…. Celui-là même qui s’est envolé pour l’Egypte à Noël, rajoute non sans ironie l’article.

“Gotham City prend l’accent français”, titre le Huffington Post. Après Public Enemies, Nine et Inception, Marion Cotillard poursuit sa carrière outre-atlantique : la Frenchie préférée des Américains, devrait jouer dans le prochain Batman “The Dark Knight Rises“, annonce le Washington Post. Oscarisée pour son interprétation d’Edith Piaf dans La Môme, l’actrice, actuellement enceinte, devrait notamment donner la réplique à Anne Hathaway (dans la peau de Catwoman) devant la caméra du réalisateur Christopher Nolan.

En pleine Fashion Week new-yorkaise, plusieurs françaises font aussi parler d’elle.
Toujours fidèle au poste, Catherine Malandrino a présenté sa nouvelle collection dans l’ancien siège du New York Times, sur le point de devenir un hôtel : résultat, 40 silhouettes très 70’s, directement inspirées de son style de vie de “française installée à New York”, rapporte le Wall Street Journal. Le New York Magazine consacre lui aussi un article, dans lequel la créatrice n’hésite pas à jouer la carte de la Frenchie… Ses péchés mignons ? Le vin, les cigarettes et les bijoux ! Le cliché de l’élégance à la française a encore de beaux jours devant lui.

Ce week-end, le NY Mag a aussi publié une interview de Carine Roitfeld, l’ex-rédactrice en chef du Vogue français, qui revient sur sa décennie à la tête du magazine culte et évoque ses projets. Mais pas de révélations fracassantes : l’affaire autour de son départ et sa relation avec Emmanuelle Alt, qui lui a succédé, risque de captiver le monde de la mode pendant encore un bon bout de temps. Ce Diable s’habille en Prada à la française passionne d’ailleurs aussi le New York Times, qui consacre même deux pages à cette guerre des rédactrices en chef.

Enfin, la controverse autour d’Eric Zemmour n’a pas non plus échappé au New York Times, qui dresse un long portrait du “French provocateur“. S’il rappelle que le chroniqueur a été “vilipendé par les immigrants, les femmes, les homosexuels” et taxé à maintes reprises de “racisme, sexisme, homophobie”, le quotidien présente surtout Zemmour comme un “intellectuel” “mal-compris dans un monde trop politiquement correct pour lui. Au-delà de la controverse autour de la teneur de ses propos (auquel le NY Times ne s’attache d’ailleurs pas vraiment), Zemmour révèlerait surtout les tensions qui existent en France autour de la question musulmane et de l’intégration. Entre dénonciation du “modèle américain” et apologie de la culture et de la tradition française, le moins qu’on puisse dire, c’est que le chroniqueur n’y va pas de main morte pour défendre son pays, terre de “civilisation avec un grand C”.

Photo : Ed Alcock / The New York Times