Marc Rebillet, le nouveau phénomène excentrique de l’électro

Crédit photo: Facebook Marc Rebillet

“Le mélange le plus dingue entre création musicale, improvisation et comédie”. Cette phrase postée par un fan sur la page Facebook de Marc Rebillet résume parfaitement le talent immense du bonhomme.

Né d’un père français et d’une mère américaine, Marc Rebillet s’est fait connaître sur YouTube en 2017, en postant des vidéos de lui en tenue légère en train de composer de la musique à l’aide de son clavier, de son ordinateur, d’un micro et d’une loop station. Rapidement, ses vidéos explosent car l’artiste sait tout faire : il compose avec brio, chante, danse et fait rire.

Deux ans plus tard, Marc Rebillet remplit les salles partout où il passe grâce à une sorte de one-man show dans lequel il improvise des musiques avec l’aide du public. Il a terminé en octobre une tournée de plus de 20 dates aux Etats-Unis et au Canada, et est actuellement en tournée en Europe où il a joué notamment deux fois à Paris les 19 et 20 novembre. “Ce que je réalise aujourd’hui est le produit d’années de travail à essayer de faire de la musique”, confie l’artiste de 31 ans. “C’est aussi le produit de beaucoup de pensées, de rêves, et de frustrations à imaginer comment je pourrais en faire mon métier un jour”.

Le Franco-américain a grandi à Dallas et passé beaucoup de ses étés à Paris, où sa tante et sa cousine résident toujours. Il a commencé dans la vie active en tant que serveur, puis comme employé de banque et télé-opérateur. Un dernier emploi dont il est licencié fin 2016. “Ils m’ont donné deux mois de salaires, ça m’a permis de faire le point sur ma vie et de réfléchir à ce que je voulais faire”. Début 2017, Marc Rebillet frappe à la porte de bars à Dallas où il propose de jouer sa musique si singulière. Sept mois plus tard, il est programmé dans cinq établissements par semaine. “C’était un sacré pari étant donné que ce que je fais n’est pas pour tout public”, se souvient Marc Rebillet qui explique “avoir profité de toutes ses scènes pour apprendre, progresser et peaufiner mon univers”.

Surnommé “Loop Daddy” par ses fans pour sa maîtrise des boucles musicales, Marc Rebillet joue du piano depuis l’âge de quatre ans. Il a fait ses classes au conservatoire à New York, avant de s’essayer à une école de cinéma pour devenir acteur. “J’ai également eu la chance de grandir en écoutant tous les styles musicaux grâce à mes parents: du classique à l’électro en passant par le rap, la soul et le jazz”, raconte l’artiste.

L’autre raison du succès de Marc Rebillet tient dans la folie de son personnage. A chaque vidéo, dans chaque concert, l’artiste gesticule dans tous les sens, s’égosille, comme possédé par sa musique. “Ce que tu vois sur scène, ce sont mes peurs, mes désirs et mon sens de l’humour poussés au maximum”, explique le Franco-américain. “Ça demande une énergie folle, je ne pourrai pas faire ça toute ma vie”. 

En tournée en Europe jusqu’au 4 décembre, Marc Rebillet travaille en parallèle à la sortie d’un troisième album pour 2020. Il réfléchit également déjà à sa reconversion. “Je suis sur un gros projet d’émission télé dont je ne peux rien dire encore. Si je veux durer, je dois faire carrière dans l’entertainment plus que dans la musique”.