Marathon de New York: les coureurs français “sereins” et “impatients” malgré l’attentat

En savoir plus

Le site du marathon

Je n’ai pas du tout peur“, prévient Gautier Coiffard. Comme des dizaines d’autres Français, cet ingénieur logiciel de 29 ans prendra le départ du marathon de New York dimanche, cinq jours après l’attaque à la camionnette ayant fait huit morts à TriBeCa. “L’organisation est très bien faite et la sécurité est énorme“, précise le jeune homme qui participait à la course l’année dernière.

Le marathon de New York est devenu, par moments, le symbole de la résilience de la ville. En 2001, deux mois après l’attentat du 11-Septembre, le maire républicain de l’époque Rudy Giuliani l’avait maintenu. Son successeur Michael Bloomberg l’avait annulé en 2012 après le passage destructeur de l’ouragan Sandy au grand dam des coureurs.

Après avoir annoncé le maintien du marathon mercredi, le maire de New York Bill de Blasio a ajouté que la ville prendrait “des mesures de sécurité supplémentaires pour dimanche“. Des mesures détaillées par le chef de la police new-yorkaise Carlos Gomez. “Nous allons ajouter plus de camions de sable et de véhicules bloquants. Nous avons presque doublé nos effectifs de surveillance, nos postes de surveillance sur les toits, ainsi que nos équipes de tireurs d’élite à travers les différents arrondissements“.

De quoi rassurer Sophie et Vincent Toussaint, un couple de Français qui s’apprête à courir son premier marathon à New York. “Je n’ai aucune crainte, on sait que ce sera l’événement le plus sûr“, explique Vincent Toussaint, 30 ans. Si sa femme Sophie avoue parfois “penser au pire quand il y a des regroupements de foule“, cette analyste stratégie de 29 ans se sent “sereine et impatiente d’y être“.

Même enthousiasme chez Thomas Barbe. Habitué à ce type d’événement, le triathlète français de 33 ans est rassuré par la fiabilité de l’organisation. “Il y a de nombreux contrôles à plusieurs points, un système de drapeau de sécurité et nos dossards sont personnels et non-transférables. Toute la ville va un peu s’arrêter pour s’occuper du marathon“.

En savoir plus

Le site du marathon