Maison Nico importe le concept d’épicerie fine à San Francisco

Nicolas Delaroque, créateur de Maison Nico. Crédit : Frédéric Neema, fnphoto.com

Infos pratiques

Maison Nico

710 Montgomery Street
San Francisco

Site

Dans un Downtown quasiment déserté depuis des mois, “Maison Nico” fait figure d’exception : devant le bâtiment situé entre North Beach, le Financial District et Jackson Square, une file de clients s’allonge patiemment pour acheter les spécialités préparées par le maître des lieux, Nicolas Delaroque. “Maison Nico” est la première épicerie fine de San Francisco, qui peut en plus se vanter d’être née et de prospérer en pleine pandémie de Covid-19. C’est aussi l’histoire d’une année sabbatique entravée, qui a donné lieu à ce nouveau concept : “Au départ, ma femme et moi avions décidé de fermer notre restaurant Chez Nico pendant un an, et de passer cette année en France avec notre fille. Avec la Covid, nos plans ont changé. Depuis quelques temps, j’avais l’idée de créer une épicerie, et je comptais sur ce congé pour y réfléchir. Avec la pandémie, les choses se sont accélérées.

Installé depuis 2008 à San Francisco, Nicolas Delaroque a d’abord fait ses armes à l’Intercontinental dans SOMA, puis au restaurant le Garage à Sausalito. “La gastronomie me manquait, alors j’ai passé un an et demi chez Manresa, à Los Gatos, et c’est cette expérience qui m’a donné envie de me lancer.” En 2012, Nicolas Delaroque ouvre “Chez Nico” dans Pacific Heights. En 2018, auréolé d’une étoile Michelin, “Chez Nico” déménage au 710 Montgomery street, qui abrite désormais “Maison Nico”.

Nicolas Delaroque se concentre sur quelques produits phares, en particulier les terrines, les aspics et la brioche feuilletée. “Le pâté en croûte était déjà sur la carte du restaurant, mais les recettes sont différentes : nous proposons une recette au canard et au boudin noir, une autre au ris de veau et vin jaune, et la dernière met en valeur le poulet avec une sauce à la royale”, explique le chef.  “En terrine, nous déclinons le pâté de campagne traditionnel, la terrine de canard aux figues et au Madère, et le pâté de poulet, citron et poivre timut.” Si beaucoup de fidèles de “Chez Nico” ont suivi Nicolas Delaroque dans sa nouvelle aventure, il peut compter sur la part de curiosité que suscite l’ouverture d’une nouvelle enseigne gastronomique. “Les réseaux sociaux ont beaucoup parlé de la brioche feuilletée, qui a permis à de nouveaux clients de nous découvrir, et certains sont déjà devenus des réguliers“, se réjouit le chef.

Le personnel de “Maison Nico” ne manque pas une occasion de détailler les ingrédients et les saveurs de cette épicerie moderne à des clients qui semblent porter un intérêt tout particulier à ces produits inédits. “Depuis plusieurs années, je suis de très près l’engouement pour la charcuterie en France. Quitte à être les seuls à se spécialiser dans cette voie à San Francisco, autant être les premiers…

Infos pratiques

Maison Nico

710 Montgomery Street
San Francisco

Site