Mademoiselle Colette va s’installer à Redwood City

@VeronicaWeber / PaloAltoOnline

Après Menlo Park et Palo Alto, Mademoiselle Colette ouvrira ses portes à Redwood City début 2019.

Réputée pour ses viennoiseries et son petit côté parisien, l’enseigne séduit aussi bien les Français que les Américains. A l’origine de ce projet très “frenchy”, on retrouve Debora Ferrand, Franco-Brésilienne installée aux États-Unis depuis 2011. Lorsqu’elle emménage en Californie, sa folle aventure commence. “Mademoiselle Colette aurait pu être texane comme nous y avons vécu quelque temps avec mon époux, mais la Californie était sans aucun doute faite pour elle. La communauté française ici est beaucoup plus grande, la Bay Area est bien plus internationale que la plupart des villes américaines.

Dès l’ouverture de sa première pâtisserie en octobre 2015, Mademoiselle Colette connaît un succès immédiat transformant rapidement ce petit commerce en véritable entreprise. Aujourd’hui, Debora Ferrand est à la tête de deux pâtisseries, une cuisine de confection à Newark et gère plusieurs deals avec des établissements de la région. 

Avec Redwood City, elle envisage de développer davantage son concept. Mademoiselle Colette version Redwood City aura un plus grand espace prévu pour le To Go, mais aussi une nouvelle carte pour le petit-déjeuner, lunch et brunch le week-end… “Avec l’arrivée de notre nouveau chef, le salé sera davantage présent dans notre menu. On sera aussi ouvert plus tard le soir. Nous serons installés à proximité de la gare de Caltrain et on souhaite profiter à fond de la clientèle que cela peut nous apporter.

Au fil des années, la femme d’affaires a compris que la Silicon Valley était l’un des rares endroits où tout était possible. Forte demande, peu de concurrence: “il y a toujours de la place pour ceux qui osent se lancer”. Reconnaissante, elle admet que l’esprit de la baie a une forte influence sur sa carrière. “Je dirais que la Bay Area et son perpétuel désir d’innovation ont quelque chose de très stimulant. Je ne sais pas si ailleurs j’aurais pu créer la même chose. Ici, on a l’impression que rien n’est impossible.” Si elle savoure ses victoires au jour le jour, Debora Ferrand pense d’ores-et-déjà à l’avenir. D’ici deux ans, elle aimerait ouvrir une nouvelle boulangerie à San Francisco et peut-être s’installer en Californie du Sud. Mademoiselle Colette pourrait un jour devenir une LA Girl.