Lycée français de Miami: le projet est “en suspens”

Pour en savoir plus

 

Le site du Lycée français de Miami ici

En mai dernier, les parents français se réjouissaient de l’ouverture à la rentrée 2016-2017 d’un Lycée Français à Miami. Aujourd’hui, Sophie Jamet et Delphine Blanchard – les initiatrices du projet avec l’entrepreneur Fabian Milon – confirment que le projet est “en suspens“, faute de fonds.

Mais ils ne désarment pas pour autant. « Nous sommes toujours persuadées du bien fondé d’un lycée français à Miami, conviction renforcée par l’important nombre de demandes d’inscriptions que nous recevons” , explique Sophie Jamet.

Avec 11.000 inscrits au Consulat de France, une présence réelle estimée à 50.000 et une implantation économique importante, un tel établissement semblait crucial pour la ville. ISCHS est le seul programme français homologué à Miami à former les étudiants du brevet au baccalauréat – l’École franco-américaine de Miami ne va que de la petite section au CM2. Pour autant, un élève qui arriverait en cours de lycée ne peut pas intégrer une classe « programme français » à ISCHS.

Victime de son succès, ISCHS doit refuser un nombre croissant d’étudiants. Quelque 1.000 élèves sont inscrits dans les programmes internationaux et un peu plus de 800 demandent à y entrer. Beaucoup d’entre eux sont inscrits en lycée américain et étudient le programme français par l’intermédiaire du CNED afin de pouvoir passer le baccalauréat.

Le Lycée français de Miami devait se composer d’un collège et d’un lycée. La première année, seuls les classes de 6eme, 3eme et 1ere S auraient été ouvertes. Les autres auraient été lancées progressivement jusqu’2018-2019. Objectif: former les élèves aux examens et tests français et américains. Quartier privilégié pour l’ouverture: Edgewater, pour son accessibilité depuis tout Miami et sa proximité avec la scène artistique de la ville.

Pour Jacques Brion, conseiller consulaire à Miami « le Lycée français doit être un effort collectif. L’offre de l’enseignement français à Miami doit être riche et variée et le lycée français manque pour le moment.»

Pour en savoir plus

 

Le site du Lycée français de Miami ici