La Louisiane rejoint l’OIF: “Un rêve devenu réalité”

- in English us
Facebook

Une décision unanime. Jeudi 11 octobre, les 54 Etats et gouvernements membres ont fait entrer la Louisiane au sein de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) en tant que membre observateur. « C’est un rêve devenu réalité », se ravit Joseph Dunn, l’un des Louisianais qui a contribué au dossier de candidature de l’Etat et ancien directeur du CODOFIL, l’agence chargé du développement du français en Louisiane.

Peggy Feehan, actuelle directrice exécutive du CODOFIL, avait déposé la candidature de l’Etat américain en avril auprès de cette organisation qui a pour but de promouvoir la langue française et la diversité culturelle et linguistique. « C’est la validation par la Francophonie institutionnelle, des chefs d’Etats réunis à Erevan et du monde francophone que la langue française est bel-et-bien vivante en Louisiane », affirme Joseph Dunn.

L’Etat américain compte 250.000 francophones majoritairement « Cajuns » ou « Cadiens », nom donné aux descendants des Acadiens, peuple venu de l’Acadie (Canada) chassé par les Anglais lors du « grand dérangement ».

L’Irlande, Malte et la Gambie ont aussi été admises au sein de l’OIF au même moment que la Louisiane. Sur les 88 Etats et gouvernements, 27 possèdent le statut d’observateurs. Ils n’ont pas le droit de vote contrairement aux membres. « À nous maintenant de nous fédérer, de nous réseauter, d’imaginer ensemble des projets sociaux, éducatifs, professionnels et économiques qui nous permettront de bénéficier pleinement de cette opportunité de montrer au monde que les Louisianais de langue française et créole méritent leur place à la table ».