Pourquoi l’Oncle Sam est-il l’un des symboles des Etats-Unis ?

Crédit photo: priceonomics

Si on vous parle de l’Oncle Sam, une image vous vient de suite en tête, celle d’un vieil homme aux longs cheveux blancs et à la barbichette vous pointant du doigt avec un regard sévère. Logique à tel point que ce personnage allégorique est entré dans l’imaginaire collectif. Pourquoi est-il devenu l’un des symboles des Etats-Unis? C’est la question bête de la semaine.

Derrière le mythe de l’Oncle Sam, un homme pas vraiment vegan ayant vécu il y a plus de 200 ans. Né en 1766 dans le Massachusetts, l’Américain Sam Wilson dirige avec son frère une entreprise de conditionnement de viande à Troy dans l’état de New York. Leur business prospérant, les Wilson sont rejoints par de nombreux membres de leur famille, embauchés à l’élevage, aux abattoirs ou à l’expédition. Généreux et affable, Sam Wilson est rapidement surnommé “Uncle Sam” (Oncle Sam) par ses nombreux neveux et nièces, puis par ses employés et les habitants de la ville.

Lorsque la guerre contre l’Empire britannique éclate en 1812, Sam Wilson signe un contrat d’approvisionnement avec Elbert Anderson, fournisseur officiel de viande de l’armée américaine. L’entrepreneur s’engage à fournir 5 000 caisses de boeuf et de porc aux troupes de New York et du New Jersey. Estampillées sur chaque caisse, les initiales “E.A.–U.S.” -un raccourci pour “Elbert Anderson” et “United States”- sont mal comprises par les employés de Wilson, comme l’explique l’American National Biography Online, le dictionnaire biographique américain officiel. “Selon l’explication d’un témoin dans la Gazette de New York le 12 mai 1830, quand certains ouvriers demandèrent ce que les initiales signifiaient, un plaisantin (parfois identifié comme Jonas W. Gleason, un employé de Wilson) répondit que les caisses appartenaient à Elbert Anderson et Uncle Sam”.

Crédit photo: Smithsonian American Art Museum
Crédit photo: Smithsonian American Art Museum

Le dictionnaire ajoute ensuite que “Lucius E. Wilson, l’un des petits-neveux de Samuel Wilson, rappela en 1917 une version légèrement différente que son père lui avait racontée. Alors que les visiteurs de Troy se demandaient à qui appartenaient les caisses en attente d’expédition sur les docks, un Irlandais répondit qu’elles étaient la possession de Uncle Sam Wilson, ajoutant: ‘pourquoi Uncle Sam Wilson ? Parce que c’est lui qui nourrit l’armée'”. La plaisanterie fut répétée assez souvent dans la ville, à tel point que toutes les provisions destinées au gouvernement américain furent désormais identifiées comme appartenant à Uncle Sam.

Une seconde théorie, moins documentée, attribue la paternité de l’Oncle Sam aux immigrants irlandais arrivés en nombre aux Etats-Unis au début des années 1800. “En langue gaélique, ‘United States of America’ s’écrit ‘Stáit Aontaithe Mheiriceá’, soit l’acronyme SAM”, explique le réalisateur et auteur américain Ransom Riggs dans un article publié sur le site Mentalfloss.

D’autres figures ont représenté les Etats-Unis avant l’Oncle Sam. La première fut Columbia, un personnage féminin inventé dans les années 1730, et dont le nom est dérivé de Christopher Columbus (Christophe Colomb). Le personnage de Brother Jonathan (Frère Jonathan) entra ensuite en usage dans la deuxième partie du XVIIIème siècle, avant d’être définitivement détrôné par Oncle Sam au début du XXème siècle. “Oncle Sam a été popularisé à la fin du XIXème siècle par l’un des caricaturistes politiques les plus connus du pays, Thomas Nast. Cependant, l’affiche de  recrutement de 1917 représentant l’Oncle Sam vous demandant de rejoindre l’armée est peut-être celle qui l’a rendu célèbre“, analyse Natalie Elder, responsable de collection au National Museum of American History de Washington.

- Services -