Liz Wiley, l’entremetteuse franco-texane

INFOS PRATIQUES

Angers Week

Du 8 au 12 novembre

Tout le programme ici et sur Facebook

Consule honoraire de France aux US. Présidente de la French American Business Council d’Austin (FABCA) et du conseil d’administration de l’Austin International School. Membre d’Austin Angers Creative (elle est un des piliers de “Angers Week” qui se déroule à Austin du 8 au 12 novembre). Avocate spécialisée dans la propriété intellectuelle et les brevets. Sans oublier bloggeuse. Liz Wiley collectionne les casquettes. Mais ce qui les réunit, c’est une passion insatiable pour la France et la volonté de développer les liens avec son Texas natal.

Selon Liz Wiley, sa passion pour tout ce qui touche à la France a commencé par un « coup de foudre » pour la langue, lorsqu’à 13 ans, elle entend pour la première fois “Carmen” , l’opéra de Bizet. Elle veut comprendre ce que cela raconte et commence à apprendre le français seule. « Je ne peux pas vraiment l’expliquer. Il y a un “je ne sais quoi” d’impénétrable dans la langue française. Mais c’est peut-être aussi mon côté nerd qui m’a fait m’y intéresser. J’ai aimé le défi que cela représentait»

Grandissant au West Texas, le français était pour elle « le paroxysme de l’élégance et du raffinement ». Poussée par sa professeure, elle termine en deuxième place au concours du Texas French Symposium et gagne un voyage à Paris – son 2e en France alors qu’elle n’est encore qu’au lycée. Elle y retourne en 1985, à 20 ans, pour étudier à la Sorbonne et à Science Po.

Ce n’est qu’en 2009, alors qu’elle quitte le prestigieux cabinet d’avocat pour lequel elle travaille depuis des années, que la France se retrouve de nouveau sur sa route. Mandatée par un de ses anciens clients pour chercher des brevets technologiques, elle décide « naturellement » de commencer par la France. «Je voulais trouver un moyen de connecter les technologies françaises avec le Texas.»

Depuis, dès qu’un projet business associe la France et le Texas, elle est derrière. “Facilitatrice de deals” , comme elle aime se définir, elle veut casser les barrières culturelles. Avocate d’affaires, elle apporte son expertise juridique et son réseau d’investisseurs aux entreprises françaises qui veulent s’implanter aux Etats-Unis (comme pour Qowisio récemment). « Avec son développement, la communauté internationale d’Austin grossit, et je veux en faire partie en aidant à réconcilier les différences culturelles. »

Membre active de Austin Angers Creative, elle aide à développer le partenariat technologique entre les deux “sister cities”. Très portée sur la tech (elle rêve de rencontrer Xavier Niel et de visiter la future Halle Freyssinet), elle tient aussi un blog sur la gastronomie française (Gourmande Mom). « J’aime trop de choses. C’est le problème. »

Bien qu’elle passe toutes ses vacances en France, Liz Wiley ne se voit pas s’y installer « Je me suis posée la question à un moment mais je suis trop attachée à mon Texas ! »

INFOS PRATIQUES

Angers Week

Du 8 au 12 novembre

Tout le programme ici et sur Facebook