L’immobilier : premier projet d’investissement des expatriés français

Photo credit : Andrew Matthews/PA Wire

L’immobilier est le principal projet d’investissement des Français expatriés. C’est l’un des enseignements de l’enquête 2016 de MyExpat sur les Français établis hors de France.

Ils sont 49% à citer l’immobilier comme leur premier projet d’investissement, loin devant l’assurance vie (15%) et le livret d’épargne (13%). Par ailleurs, l’immobilier est le deuxième placement favori des expatriés français (44%) après le livret d’épargne (53%). L’assurance vie se place en 3ème position (41%) suivi des actions (26%), selon cette étude réalisée en février auprès d’un panel de 1.400 français expatriés partout dans le monde.

Screen Shot 2016-04-26 at 12.05.05 PM

Chaque année, le prestataire de services immobiliers pour expatriés réalise une enquête pour mieux comprendre les besoins de la population française à l’étranger. Une communauté de plus en plus importante. French Morning est le partenaire aux Etats-Unis de cette édition 2016.

Quelques chiffres issus de l’enquête:

  • Selon MyExpat, la France reste le premier pays potentiel (52%) pour réaliser un investissement immobilier. “C’est rapide, simple et c’est un bon placement“, explique MyExpat dans un communiqué. 38% disent vouloir investir dans leur zone d’expatriation. 45% des sondés disent qu’ils sont “plutôt d’accord” avec l’idée que l’investissement immobilier en France est “un bon placement” ;

Screen Shot 2016-04-26 at 12.00.55 PM

  • Leur objectif est avant tout l’habitation (45%), suivi par la location du bien (44%);
  • Avancée de leur projet: seuls 14% des expatriés se disent “en recherche active” d’un bien immobilier;
  • Budget: 35% ont un budget entre 150.000 et 250.000 euros. 44% ont un apport d’un montant inférieur à 50.000 euros;
  • Les freins à leur projet: ne pas être présents sur place (18,7%), manque de temps (15%) et d’apport (18,5%);

Screen Shot 2016-04-26 at 12.06.26 PM

  • Méthodes de recherche du bien: Ils font les recherches eux-mêmes (56%), mettent à contribution l’entourage (20%) ou font appel à une agence immobilière (13%). 35% des expatriés français font plutôt confiance à un tiers pour les représenter dans la recherche d’un bien, les démarches administratives (42%), le financement (31%) ou la mise en location (44%);
  • Usage de l’internet: 72% d’entre eux utilisent le web pour faire une recherche de biens, 35% sont enclins à faire une visite virtuelle et 32% à faire une offre en ligne. Les expatriés ne semblent pas prêts à réaliser une enchère, un acte notarié ou encore de choisir un locataire en ligne (seul 23% sont plutôt d’accord).