Les soirées Eté d’Amour font mousser New York

Ils étaient là bien avant l‘arrivée à New York de la discothèque française Le Baron, saluée cet hiver par tous comme la preuve du succés des Français de la nuit à New York. Cela fait maintenant cinq ans que les soirées Eté d’Amour remuent les nuits new yorkaises, sous la direction de Jérôme Viger-Kohler qui a importé un concept qu’il avait créé à Paris en 2000.

Le principe est celui de la boat party, soit une fête qui commence l’après-midi avec trois éléments essentiels: “terrasse, coucher de soleil et dance music” explique M. Viger-Kohler. Busy P, DJ Mehdi, Cassius… les plus grands DJs se rencontrent dans des lieux toujours prestigieux, comme le Concorde Atlantique, qui affichent souvent complet. En ce moment, les Eté d’Amour, dont le succès ne faiblit pas, sont au Wanderlust, un des clubs les plus en vogue de Paris.

Après le succès de Paris, vint New York. “On s’est dit qu’on pouvait transposer l’amour ici” explique Jérôme Viger-Kohler. La première édition des soirées Eté d’Amour à New York commence donc dans le gigantesque club de Chinatown Santos Party House, il y a cinq ans. La fête y bat son plein et excite les clubbers New Yorkais, mais il manque un élément … la terrasse! “Il n’y avait pas de partie plein-air!” déplore M. Viger-Kohler.

La flamme d’Eté d’Amour se rallume il y a de ça trois ans, lorsque Jérôme découvre Le Bain. “C’était la rencontre d’un concept et d’un lieu exceptionnel“. Le club, qui comporte une partie boîte de nuit avec un grand jacuzzi, et un rooftop à la vue panoramique se trouve sur le toit du Standard Hôtel, non loin de la célèbre promenade de la Highline. Nouveau York, la version hivernale d’Eté d’Amour, et Eté d’Amour, font entrer en ébullition les nuits new yorkaises. Si bien que M. Viger-Kohler se retrouve dans les colonnes du New York Times en février 2012 dans un article intitulé “Les nuits appartiennent à Paris”.

Les noms sont français, le créateur aussi et pourtant, Jérôme Vigier-Kohler assure qu’il “n’a pas spécialement cherché à faire un truc français“. “Ete d’amour, c’était déjà un gag à Paris, c’est juste la traduction de Summer of LoveC’est vrai qu’il y a des Français“, admet Jérôme Viger-Kohler, “mais nous ne sommes pas une majorité“. Nouveau York avoue “jouer sur l’identité un peu frenchy” mais le duo n’en fait pas sa marque de fabrique. “New York est une ville internationale, nous nous adressons principalement à des gens ayant un intérêt dans la dance music”. Si Nouveau York se veut le tremplin d’une nouvelle scène créative, ils pensent à publier leur propre magazine en automne. “Il faut remuer les choses de temps en temps!” explique Jérôme Viger-Kohler. Il est en effet bon de changer l’eau du bain.

Infos pratiques: 

Les soirées Eté d’Amour ont lieu tous les dimanches d’été au Bain du Standard Hotel, 444 W 13th, New York. Pour s’inscrire à la newsletter d’Eté d’Amour, cliquer ici.

Photo: le rooftop du Bain. Crédit Photo: Travel Modus.