Les scooters électriques Revel reviennent à New York et promettent plus de sécurité

Crédit photo : gorevel.com

C’était le nouveau moyen de transport préféré des Brooklynois, qui pour quelques dollars seulement et sans permis moto pouvaient se déplacer dans une grande partie de la ville. Mais le réseau de scooters électriques partagés Revel s’est arrêté net à la fin du mois de juillet, suite à trois accidents mortels survenus en moins de dix jours.

Il faut dire que deux des trois victimes ne portaient pas de casques au moment des faits, ce qui a poussé la compagnie a arrêté provisoirement ses activités sous la pression de Bill de Blasio, le maire de New York, qui déclarait le 28 juillet que “la société Revel ne serait plus la bienvenue à New York jusqu’à ce que les élus puissent être convaincus que ce service soit sûr”. 

Revel n’a pas perdu de temps puisque les utilisateurs ont reçu un email le 27 août annonçant le retour des quelques 3000 scooters électriques de la marque sur les routes, avec des mesures de sécurité renforcées. Parmi elles, un questionnaire de sécurité obligatoire d’une vingtaine de minutes a été mis en place avant la première utilisation. Les questions portent notamment sur le port du casque obligatoire, sur les routes autorisées et interdites, et les limites de vitesse. L’application Revel vous demandera également systématiquement une photo de vous portant le casque avant de déverrouiller votre scooter.

Lancé à l’été 2018 à Brooklyn, Revel avait gagné en popularité depuis le début de la pandémie, offrant un moyen de transport simple et économique permettant de remplacer le taxi ou le métro. La compagnie avait d’ailleurs étendu son offre dans une partie de Manhattan en mars et du Bronx en mai. Elle est également présente à Austin, Miami, Washington et Oakland.