Les riches : Mal perçus en France, “différents” aux Etats-Unis

Aux pays de la grève et du rêve américain, comment les riches sont-ils perçus aujourd’hui ? Deux sondages actuels nous éclairent sur cette question.

Une étude réalisée par l’Institut français d’opinion publique (IFOP) pour l’entreprise Prêt d’Union, une plateforme de crédit entre particuliers, a revélé le 18 octobre 2012 que 78 % des Français jugent qu’être riche en France est mal perçu, voire très mal perçu (21 %). Plus de huit sur dix Français estiment même que le comportement des riches n’est pas “exemplaire”. En dépit de ces chiffres, les Français ne se sont pas totalement convertis au post-matérialisme : 76 % entre eux jugent que “vouloir gagner de l’argent et devenir riche” est “une bonne chose”.

Outre-Atlantique, selon un sondage du mois d’août 2012 du Pew Research Center, le jugement est moins moral. Les riches sont vus comme étant “différents”. Les sondés affirment que les riches sont plus intelligents (43 %), plus travailleurs (42 %), mais aussi plus avides (55 %) et moins honnêtes (34 %).

L’inégalité croissante entre riches et pauvres, qu’elle soit réelle ou uniquement ressentie comme telle (aux Etats-Unis, 65 % estiment que le fossé se creuse), provoque deux réponses similaires dans les sondages. 58 % des Américains  estiment que les riches ne paient pas assez d’impôts. En France 45 % (de ceux qui sont convaincus que les riches ont plus devoirs vis-à-vis de la société) revendiquent que les riches paient plus d’impôts.