Les plages imaginaires de Marc Harrold

Marc Harrold est un “nouveau venu” à New York. Fasciné par “l’énergie qui se dégage de la ville“, le Français dévoilera pour la première fois, dans une exposition solo, son travail photographique. Cela se passe du 3 au 30 mai à la galerie d’art Samuel Owen, située à environ une heure de Manhattan. “J’étais plutôt réticent à l’idée de travailler à New York, parce que j’ai un certain problème avec les langues étrangères. C’est une amie basée à Barcelone qui a achevé de me convaincre en me disant combien mes clichés plaisaient outre-Atlantique” explique Marc Harrold.

Les clichés de Marc Harrold ont traversé l’Atlantique en avril dernier, à l’occasion de l’Affordable Art Fair de New York. Son thème de prédilection : le métro. “Je suis complètement tombé amoureux de New York, pour preuve cela fait la sixième fois que je viens en un an, et j’ai été particulièrement séduit par le métro new-yorkais“, confie Marc Harrold. Sa station de prédilection : Union Square, parce qu’il y a “plusieurs niveaux, c’est résolument très futuriste“. Charmé par le “graphisme” et “l’architecture” de cette ville sous la ville, le photographe avoue qu’il peut « facilement passer des heures devant une colonne, un pilier ou un mur“. Cela lui a d’ailleurs déjà valu quelques ennuis avec la MTA, le gestionnaire des transports de la ville: “Ils pensaient que j’étais un terroriste et que je venais repérer les lieux pour pouvoir poser une bombe”, s’amuse Marc Harrold.

Egalement au programme de l’exposition à venir, la célèbre série de clichés : “Plages de vos rêves”. Une kyrielle de panoramas de plages “idéales” (en photo ci-dessus), au ciel et sable blancs, immortalisées par le photographe aux quatre coins du monde. Malheureusement, ces plages paradisiaques n’existent pas ! En effet, à partir de fragments d’images, l’artiste crée une nouvelle scène de vie grâce à un ingénieux travail de collage sur Photoshop. « C’est curieux, les gens me demandent souvent où j’ai pris ces photos, si c’était à Bali, aux Etats-unis ou en Normandie, raconte-t-il. Le spectateur pourra apercevoir dans un paysage un morceau de Coney Island avec le ciel d’une plage bretonne ».

Infos pratiques : 

Exposition Marc Harrold, du 3 au 30 mai à la galerie d’art Samuel Owen, 378 Greenwich Avenue, Greenwich, Connecticut. Entrée libre. Site du photographe