“Les Petits Mouchoirs”, la thérapie de groupe selon Canet

Les Petits Mouchoirs, c’est l’histoire d’un groupe de potes, parisiens et bobos en diable, qui retourne chaque été en vacances en Gironde. Mais cette année, les choses ont changé. Ludo est hospitalisé, Vincent remet en question sa sexualité, et Max est angoissé. Au milieu de cette ambiance mi-figue mi-raisin, il y a Marie, qui jugule les crises de ses amis et tente de remettre sa propre vie en ordre.

Pour son troisième long-métrage après Mon Idole (2002) et le bon thriller Ne le dis à personne (2006), Guillaume Canet a choisi de s’entourer d’un groupe d’acteurs crédibles et attachants : François Cluzet, Marion Cotillard, Benoît Magimel, Gilles Lellouche…

Personnage central du film, Marie (interprétée par Marion Cotillard) incarne le mieux l’esprit des Petis Mouchoirs : elle est à la fois légère, drôle, et grave. Son développement personnel suit celui du film… et cela prend du temps. Sur près de 2h30, Marie et ses compagnons paumés invitent le spectateur à s’immiscer dans leur intimité dérangeante, tandis que péripéties sentimentales, amicales et psychologiques défilent sans interruption à l’écran.

Guillaume Canet nous prouve qu’il maîtrise aussi bien le registre de la comédie que celui du drame dans un tourbillon d’émotions qui flirte parfois dangereusement avec le pathos. Le réalisateur veut être sur tous les fronts : les personnages sont si nombreux et complexes que le réalisateur peine à développer leurs errements avec la même intensité dramatique qu’il utilise pour Marion. Mais si le récit s’éparpille un peu, il n’en reste pas moins profondément attachant.

Beau et juste, Les Petits Mouchoirs sort sous le titre Little White Lies à l’Angelika Film Center et au Lincoln Plaza le 24 août.

Infos pratiques :

Les Petits mouchoirs (Little White Lies aux Etats-Unis), de Guillaume Canet, 2010. Sortie à New York le 24 août au Lincoln Plaza, 1886 Broadway. Et à l’Angelika Film Center, 18 West Houston Street. Plus d’informations sur le film ici