“Les Petits Livres”, une grande bibliothèque française aux Etats-Unis

Les Petits Livres / Facebook

En savoir plus

Le site de « Les Petits Livres »

Parce que ses jumeaux de 3 ans commençaient à lui parler une « mixture » de langues, Sophie Coffinières a repris « Les Petits Livres », un service lancé quelques années plus tôt par la Française Anne-Marie Brest.

Son entreprise, basée à Seattle, fonctionne comme une grande bibliothèque: les enfants francophones de 3 à 16 ans peuvent emprunter deux à six livres par mois et les renouveler une fois rendus. “L’accès aux livres français est difficile, il peut être onéreux et les livres jeunesse ne sont pas forcément des livres que l’on veut garder. Mon concept est un abonnement qui permet aux familles de maintenir leur objectif d’élever leurs enfants comme des bi-littéraux”, commente cette Française qui a participé activement au développement de l’éducation française à travers l’association EFG Seattle dont elle fut la présidente jusqu’en 2017. Installée en Californie en 2008, suivant les mutations professionnelles de son mari, Sophie Coffinières travaille désormais à plein temps sur le projet. “L’intérêt est de faire circuler les livres”.

Le coût de la prestation oscille entre 13,99 dollars pour deux livres par mois (frais d’expédition inclus), à 18,99 dollars pour 4 livres. Il est de 14,99 dollars pour deux bandes dessinées. Les pénalités de retard n’existent pas et les abonnements peuvent être résiliés à tout moment. Les lecteurs peuvent aussi demander à être guidés dans leur lecture pour leur permettre de découvrir de nouveaux auteurs ou de nouvelles collections. « Il y a un décalage entre la littérature jeunesse de l’âge des enfants et leur compétence en lecture. La bande dessinée semble être un support qui les attire plus facilement et qui leur permet de maintenir la lecture.”

Aujourd’hui, la propriétaire de l’entreprise, dont la majorité des abonnés se trouve dans l’Ouest américain (80 familles actives à ce jour), a renforcé sa présence dans une dizaine d’États comme la Floride, l’Illinois, le Texas, le Kentucky ou le Tennessee. Elle dispose d’un catalogue de plus de 4.000 titres, avec une grande variété de supports : romans, bandes dessinées, nouvelles, essais, documentaires, des classiques, des nouveautés, des policiers.

Pour l’avenir, “Les Petits Livres” essayent de développer un partenariat avec les écoles publiques dotées d’un programme d’immersion pour les aider à répondre à leurs besoins en livres. La stratégie : proposer des livres québécois, belges ou francophones pour élargir le catalogue. La société, présente dans 25 Etats (35 Etats d’ici cinq ans), table sur un doublement de ses abonnés à court terme et veut développer en parallèle un service pour les enseignants. En terme d’offre, Sophie Coffinières entend renforcer les audio book avec la start up française Storyplayer qui propose des livres numériques qu’elle considère comme complémentaires à son activité, surtout pour les jeunes lecteurs.

En savoir plus

Le site de « Les Petits Livres »