Les Nuits de DJ Super Jaimie – #4

Diplômé 2ème Dan de Kendo, master Alex Prat aka DJ Alex from Tokyo mixe la lampe de poche au bec, et s’il n’avait pas fait carrière dans la musique, il aurait joué du sabre japonais à haut niveau. Mais malgré son nom, Alex est bien Français, originaire de Paris, et son parcours lui aussi n’est pas des plus banals.

À l’age de 2 ans, sa famille part pour la Thaïlande, puis Hong Kong, et à 4 ans ils atterrissent à Tokyo où Alex vit jusqu’en 1991. Sa passion pour la musique lui vient de son père, grand amateur de musique, et il obtient ses premiers gigs en tant que DJ au Lycée franco-japonais de Tokyo très réputé pour ses booms. Il monte alors avec des potes un sound système et organise des soirées un peu partout à Tokyo. Cette époque de la fin des années 1980 explose économiquement et voit arriver la musique éléctro, house et acid jazz. Cette énergie musicale et atmosphère fleurissante change profondément la vie d’Alex qui prend un goût fort pour l’univers de la nuit. Le pont avec New York se fait naturellement grâce à la connexion existant déjà entre les deux villes : beaucoup de DJ venaient à New York, ville mère de la « club culture », s’inspirer de l’ambiance des gros sound systèmes et vivre ses soirées légendaires.

De retour à Paris en 1991 Alex découvre la scène des clubbings parisienne, le début de la house dans le milieu gay, les raves en banlieue etc. . Il passe beaucoup de temps chez le distributeur de disques Karamel (QG des DJ, où on pouvait trouver beaucoup d’imports des US et d’Angleterre), et rencontre tous les acteurs de la scène nocturne parisienne, entre autre les soirées Wake Up du Jeudi au Rex avec Laurent Garnier et DJ Deep. Alex monte alors avec ce dernier ainsi qu’avec DJ Gregory un trio qui se produit dans les clubs et lance une émission radio sur FG ; ils mixent live des morceaux éclectiques, très house, soulful, disco, avec beaucoup d’influences de New York et un son différent du son européen de l’époque.

Vivant de nouveau à Tokyo dès 1995 il travaille pour le magasin de disque et label Londonien Mr. Bongo dans le quartier de Shibuya (équivalent des Halles à Paris ou Soho à Londres), à une époque où la scène londonienne explose à Tokyo. Alex monte au sein de ce label le sous-label Disorient pour faire le pont entre l’Angeterre, l’Europe et le Japon, et produit beaucoup d’artistes français qu’il avait connus à Paris. Il devient coordinateur entre les labels français et japonais, et rapidement l’ambassadeur de F Communications (label de Laurent Garnier au Japon) jusqu’en 2000. Il est alors artiste à plein temps et se lance d’avantage en tant qu’artiste.

À la recherche d’autres influences et inspirations, il s’installe à New York en 2004, où il est venu, toujours avec beaucoup d’engouement, tous les ans depuis 1989, et où il a rencontré sa femme Sarah. Il garde alors ses résidences au Japon, tourne aussi beaucoup en Europe, travaille sur le projet Tokyo Black Star où il produit ses propres morceaux (notamment sur le label berlinois Innervisions) et crée avec 3 génies japonais la marque audio phonon qui permet d’obtenir une meilleure qualité de son (www.phonon-in.com).

Alex est DJ résident à subMercer, nublu, et joue régulièrement au restaurant Mangiami, à Cielo, Santos party House, et aux soirées Eté d’amour à l’hôtel Standard.

Il sera le 22 Octobre à nublu.

Il est également consultant musical pour la marque Y3 (Yoji Yamamoto pour Adidas).

www.alexfromtokyo.com

www.myspace.com/tokyoblackstar


Ses bons plans soirées

Ouverture du nouveau club District 36 vers midtown le 1er octobre

– Nouvel espace Good Units sous l’hôtel Hudson

– Soirées Respect tous les dimanches à Le Bain, hôtel Standard

Ses endroits favoris

– Magasin de disques vinyles A1 records dans  l’East Village

– Magasin de CD Other Music

– Le Noguchi Museum à Long Island City

Playlist par DJ Alex from Tokyo

Jackson 5 – Dancing machine (Henrik Schwarz remix) [Motown]

Walter Gibbons – Jungle Music LP [Strut]

Bing Ji Ling – Sunshine Love (Ray Mang remix) [lovemonk]

Blackjoy – Erotis LP [Blackjoy]

Blundetto – LP [Heavenly sweetness]

Johnny Dynell – Jam Hot (40 Thieves dub) [Smash Hit Music USA]

Seu Jorge and Almaz LP (album) [Now again]

Hot Chip – One life stand (Carl Craig remix) [domino records]

Populette – Populace [Throne of blood]

Owimey Sigoma Band – Doyoi Nyajo Nam [Brownswood recordings]

Black Man’s cry – The Inspiration of Fela Kuti LP (album) [Now again]

Muddy Waters – Can’t get satisfied [Chess records]