Les Français cartonnent aux International Emmy Awards

La production télévisuelle française était à l’honneur lors de la 43e cérémonie des International Emmy Awards, lundi 23 novembre à New York.

Sur les quatre créations françaises nominées, trois ont remporté une statuette : la série “Engrenages”, le documentaire “Illustre & Inconnu : comment Jacques Jaujard a sauvé le Louvre” de Pierre Pochard et Jean-Pierre Devilles et le film “Soldat Blanc” de Georges Compana et Éric Zonca. Seule la série comique de France 2 “Fais pas ci, fais pas ça” est repartie bredouille.

Le sacre de Canal +

Les International Emmy Awards récompensent la création télévisuelle en dehors des États-Unis alors que les Emmy Awards sacrent les seuls programmes télévisuels américains. C’est la troisième année que Canal + est récompensé pour ses créations originales. En 2013, la série “Les Revenants” remportait la statuette de meilleure série dramatique, un prix que “Braquo” avait reçu l’année d’avant.

Cette année, c’est la série “Engrenages” de Canal + qui remporte pour sa 5ème saison le prix de la meilleure série dramatique. Elle plonge le téléspectateur dans le quotidien d’un procureur, d’une capitaine de police, d’un juge d’instruction et d’une avocate pénaliste, qui mènent des enquêtes judiciaires.

Lors d’une conférence de presse la veille au consulat de France à New York, l’un de ses acteurs principaux, Thierry Godard, s’est félicité de cette deuxième nomination aux International Emmy Awards. “Les Américains sont un peu les maîtres en matière de séries” .

L’équipe du documentaire “Illustre & Inconnu : comment Jacques Jaujard a sauvé le Louvre” s’est, elle, vu remettre la statuette du meilleur programme sur l’art. Ce documentaire met en lumière un volet peu connu de la résistance française : le sauvetage des oeuvres d’art des musées français. C’est Jacques Jaujard, directeur des Musées nationaux, qui a organisé les transferts des oeuvres d’art du Louvre notamment, au château de Chambord. Le documentaire, dont la narration est assurée par Mathieu Amalric, brosse le portrait de cet homme représenté en personnage animé au milieu d’images réelles.

Pour Pierre Pochard, co-réalisateur et co-auteur, rencontré aussi la veille de la cérémonie, “il était important de présenter une forme méconnue de résistance, la résistance administratrive” . Selon lui, le documentaire a “une résonance malheureuse avec l’actualité française, car c’est l’histoire d’une lutte contre une idéologie barbare” .

Enfin, pour clôturer cette belle soirée pour les Français, c’est dans la dernière catégorie présentée (“film de télévision et mini série”) que le film “Soldat blanc” d’Éric Zonca a remporté un International Emmy Award. Ce film diffusé sur Canal +, basé sur une histoire vraie, relate l’histoire de soldats français envoyés en Indochine en 1946, dont 300 vont déserter.