Les Etats-Unis lèvent les interdictions d’entrée pour certains Européens

En vigueur depuis mars 2020, le « travel ban » – qui interdit l’entrée sur le territoire américain à toute personne étrangère ayant séjourné en Europe (espace Schengen plus UK et Irlande) pendant les 14 jours précédents – reste en vigueur. Mais l’administration américaine a annoncé il y a quelques jours une série d’exceptions pour « intérêt national ». Dans les faits, elles assouplissent le régime en place. Voici un guide pour vous aider à vous y retrouver.

Les étudiants autorisés à entrer aux Etats-Unis

Dans les faits, la quasi-totalité des étudiants étrangers titulaires d’un visa (F ou M) sont désormais autorisés à entrer sur le territoire américain. Contrairement aux autres catégories (voir ci-dessous), ils sont automatiquement exemptés du travel ban et n’ont donc aucune démarche spécifique à effectuer avant de se présenter à l’aéroport.

Les étudiants qui n’ont pas encore obtenu leur visa peuvent le demander auprès des consulats américains en France. Les services opèrent à horaires réduits, mais il est possible de prendre rendez-vous. Plus d’informations ici.

Les étudiants titulaires d’un visa J-1 (cas plus rares d’étudiants-chercheurs notamment) peuvent également être autorisés à entrer sur le territoire, mais ils doivent en faire préalablement la demande auprès du consulat américain. En revanche, les stagiaires et autres VIE (J-1 intern ou trainee) ne sont pas concernés et ne peuvent donc toujours pas entrer sur le territoire.

Enseignants et chercheurs

Titulaires de J-1, ils peuvent également bénéficier de l’exemption pour « intérêt national ». C’est notamment le cas des professeurs de français des programmes bilingues et écoles d’immersion. Contrairement aux étudiants, ils doivent demander une exemption auprès de leur ambassade américaine.

Les exemptions pour business

Les titulaires de visas E-1 ou E-2 (investisseurs) peuvent également demander une exemption pour être autorisés à entrer sur le territoire.

Les dirigeants d’entreprise et « executives » qui « fournissent une direction stratégique nécessaire au succès de la compagnie » peuvent également également être autorisés à entrer aux Etats-Unis, tout comme certains techniciens et spécialistes dont la présence est jugée indispensable pour mettre en œuvre des équipements ou installations.

Enfin, les athlètes professionnels peuvent également être autorisés à entrer.

La procédure pour demander une exemption

Pour les personnes présentes sur le territoire français, l’exemption s’obtient en envoyant un email à [email protected] avec l’objet « CONSIDERATION FOR NATIONAL INTEREST EXCEPTION – [nom de famille] » en joignant les informations suivantes : date de naissance, numéro de passeport, raison et dates du voyage. Plus d’informations ici.

Cette exemption peut être accordée aussi bien à des titulaires de visas qu’à des personnes ayant un ESTA. Par ailleurs, les personnes non titulaires de visa ou d’ESTA peuvent faire une demande pour les mêmes raisons « d’intérêt national » en prenant un rendez-vous sur le site.

Quarantaine à l’arrivée

La question de la quarantaine à l’arrivée aux Etats-Unis est incertaine. Si l’ambassade des Etats-Unis à Paris se contente de noter qu’une quarantaine « peut être imposée à l’arrivée » par la police aux frontières, d’autres, comme l’ambassade de Bruxelles indiquent qu’il faut accepter cette quarantaine volontaire pour pouvoir demander l’exemption.