Les écoles internationales déménagent

Le projet ne date pas d’hier. « Le conseil d’administration et le directeur de l’école ont passé un temps considérable à chercher des emplacements, négocier les prix, mener les audits préalables à l’acquisition, sélectionner et encadrer les prestataires, les architectes et le directeur de travaux », explique Edmond Bazerghi, le président du conseil d’administration d’Austin International School. Mais ça y est : dix ans après sa création, l’unique école trilingue (anglais, espagnol et français) de la capitale du Texas a emménagé dans de nouveaux locaux près du centre commercial The Domain.

Le « March Art and Wine Gala » ainsi que la kermesse de fin d’année ont déjà eu lieu sur cette propriété de quatre acres dotée de 17 salles de classe, d’une cour de récréation et d’un amphithéâtre. Mais ce sont les enfants inscrits au centre aéré des « Explorers » qui ont donné le véritable coup d’envoi ce lundi 11 juin.  Situé au numéro 4001 d’Adelphi Lane, à proximité de l’intersection entre Parmer Lane et Duval Road, “ce nouveau site répond aux besoins actuels et futurs de l’école, résume Suzanne Krause, chargée du développement d’Austin International School. C’est un bel endroit, proche de notre précédent emplacement et offrant l’espace nécessaire à la croissance de l’établissement, qui compte aujourd’hui 160 élèves de la maternelle au CM2, mais prévoit d’ouvrir des classes de collège (middle school) dans les deux à cinq années à venir ».

Préparer l’avenir

Ces nouveaux locaux « nous permettent d’envisager l’avenir sereinement, en approfondissant notre solide relation avec la communauté d’Austin au sens large tout en construisant une communauté internationale ouverte sur le monde, commente Christophe Bonnet, le directeur de l’école. Avec ce nouveau campus, nous pouvons nous montrer ambitieux et nous fixer comme objectif de faire d’Austin International School l’une des meilleures écoles de la ville ».

L’école d’Austin n’est pas la seule dans les cartons. Après 55 années d’existence, Awty International School, à Houston, quittera, à  la rentrée, les préfabriqués et les bâtiments des années 1970 pour investir 33 nouvelles salles de classes, deux pièces réservées aux arts plastiques, une autre dédiée à la photo numérique et un réfectoire capable d’accueillir l’ensemble du corps étudiant, soit près de 1 300 élèves. Le personnel administratif s’installera dans de nouveaux locaux, dotés de plus nombreuses salles de réunions et d’un parking de cinq étages qui verra le jour dans la foulée. Et cet investissement de plusieurs millions de dollars, notamment financé par un don de 4,3 millions de la Levant Foundation qui donnera son nom à l’édifice, marque le coup d’envoi de nouveaux travaux d’extension de l’école primaire et de construction d’une nouvelle école maternelle. La Maternelle French Academy toute proche ouvrira également deux nouvelles salles de classes, un espace de jeu et une cuisine agrandie à la rentrée.

Aménager plutôt que construire

A Dallas, la mue a déjà eu lieu. Il y a six mois, les collégiens et lycéens de Dallas International School ont emménagé dans un bâtiment de cinq étages situé à proximité du campus de l’université du Texas à Dallas. « A la suite de l’ouverture d’une section internationale destinée à préparer le bac international et à faciliter l’entrée dans les universités états-uniennes, nous savions que nous allions rapidement manquer d’espace au sein de notre campus historique de Churchill Way, explique Pierre Vittoz, le directeur de l’établissement. L’université du Texas a un temps accueilli nos lycéens en mettant à disposition leurs bibliothèques et installations sportives. Mais leur effectif progresse également. Dallas International School a donc acheté un terrain dans le quartier avec l’idée de construire, jusqu’à ce que la crise nous fasse renoncer à ce grand projet immobilier, sans que cela empêche le bon fonctionnement de l’école ». Et pour cause : le second campus possède sa propre bibliothèque, des laboratoires scientifiques dernier cri, des salles informatiques et une vaste pièce dédiée aux arts plastiques en plus du réfectoire, des salles de classe, de réunion et des bureaux habituels, le tout pour « un coût nettement inférieur à celui de la construction de nouvelles installations », souligne le directeur.

Même si elle prévoit déjà l’aménagement de nouvelles installations sportives, l’école dispose d’une marge de 19 acres pour faire évoluer sa population scolaire. Celle-ci atteint environ 600 élèves aujourd’hui. Pierre Vittoz voudrait la voir progresser à 700 ou 750 dans les années qui viennent.

Photo : Suzanne Krause, Austin International School.