Nicolas Sarkozy se cherche des amis aux Etats-Unis et au Québec

De retour d’un congé en France début mars, Pascaline Lamare, une Française du Québec, a découvert dans sa boite e-mail un drôle de courriel. Objet du message: “Adhérez à l’association officielle des amis de Nicolas Sarkozy“.

Les Amis de Nicolas Sarkozy? C’est ce groupe créé par plusieurs lieutenants de l’ancien président pour défendre son bilan.

Chère Madame, Cher Monsieur, Comme nous, vous ne supportez pas le déclin vers lequel les socialistes entraînent la France“, peut-on lire. “Adhérez et soyez de ceux qui défendent les valeurs d’une France juste et grande, prête à s’unir dans le sillage des valeurs portées par l’action de Nicolas Sarkozy.” Et d’inciter le lecteur à remplir un formulaire d’adhésion. Le courriel est signé Brice Hortefeux, Christian Estrosi, Henri Guaino, Christine Boutin, Xavier Bertrand et Nadine Morano notamment.

Que Frédéric Lefebvre (le candidat de l’UMP à la législative partielle en Amérique du Nord, ndlr) m’écrive, c’est normal, il est candidat, mais que cette association le fasse (…) c’est un peu gros“, s’étonne Pascaline Lamare, qui travaille à l’Université Laval.

caputre d'ecran amis de sarko
Capture d’écran

 Elle n’est pas la seule à avoir reçu ce “spam” sarkozyste. Le 4 mars, il a également été envoyé à New York. La pratique est légale. La Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques a indiqué que l’ANS est agréée comme parti politique depuis le 31 juillet 2012. Elle a donc le droit, comme le prevoit l’article L330-4 du code électoral, de « prendre communication et copie des listes électorales de la circonscription à l’ambassade, au poste consulaire ou au ministère des Affaires étrangères ». Les Amis de Nicolas Sarkozy précisent d’ailleurs, à la fin de l’e-mail, que les destinataires figurent sur la liste d’envoi en raison de leur présence sur les listes électorales consulaires (voir page suivante). Sont sur ces listes les Français inscrits au “Registre des Français établis hors de France”, pour lequel l’administration consulaire demande une adresse e-mail.

Dans le passé, il y a eu des cas d’e-mails ne faisant pas mention de l’origine des adresses électroniques et où desquels les destinataires avaient du mal à se désabonner, souligne Emile Gabrié, adjoint au chef du service des affaires juridiques de la CNIL. Ce message-ci ne me parait pas problématique“.

caputre d'ecran amis de sarko2Il n’est pas clair combien ni où ces messages ont été envoyés. L’association basée à Paris n’a pas répondu à notre demande de commentaire. Sur son site, elle précise, par la voix de son président Brice Hortefeux, qu’après ses “premiers pas en 2012“, elle a décidé de “monter en puissance en 2013 et de faire de notre association un véritable outil, à la fois offensif et réactif, de valorisation de l’action et du parcours de Nicolas Sarkozy.” L’opération réhabilitation a lieu jusque dans nos boites e-mail.