Pourquoi les Américains utilisent les “pounds” ?

La balance affiche le double de votre poids habituel ? Pas de panique ! Si vous vous trouvez aux Etats-Unis, vous utilisez sûrement le “pound”, ou l’unité de masse issue du système impérial anglo-saxon. Mais pourquoi les Américains la préfèrent au bon vieux kilogramme ? C’est la question bête de la semaine.

Un peu de mathématiques. Le “pound”, ou “pound weight”, équivaut exactement à 0,4536 kg et un kilogramme équivaut à 2,2046226 pounds. Un pound est divisé en seize “ounces” (once), ce qui revient donc à 0,02835 kg. Les “pounds” et les “ounces” sont d’ailleurs les seules unités de masse que vous utilisez au quotidien, que ce soit pour faire vos courses ou commander une côte de boeuf.

Maintenant que les hostilités sont ouvertes, un peu d’histoire. Quand les Etats-Unis étaient encore des colonies anglaises, ces derniers utilisaient le système de mesures anglo-saxon. C’est Thomas Jefferson, alors secrétaire d’Etat du premier gouvernement de George Washington, qui propose en 1790 un autre système à base de décimales, et proche du système métrique. Mais le futur président renonce de peur que les Américains n’aient à envoyer une délégation coûteuse auprès… de la France, ambassadrice du système métrique depuis la Révolution française.

La livre est consacrée en 1959 avec l’accord “Refinement of Values for the Yard and the Pound” par le National Bureau of Standards. Le type de livre utilisé aux Etats-Unis est la “livre avoirdupois”, une unité de mesure qui se définit par une valeur précise. Elle est également utilisée au Canada et au Royaume-Uni. L’expression trouve son origine dans le latin “libra pondo” – “libra” pour balance, et “pondo” pour poids – ce qui explique que vous voyiez parfois l’abbréviation “lb” chez votre boucher. Depuis, la livre s’est enracinée. Le poids de l’Histoire…