Les Américains, champions des histoires d’amour au bureau

En France, il y a des bourreaux des cœurs. Aux Etats-Unis, il y a des bureaux des cœurs.

Selon le « Office Romance Survey » 2011 de Vault.com, un site de conseil spécialisé dans les questions d’emploi, 59% des Américains disent avoir eu une relation sentimentale, amoureuse ou sexuelle avec un(e) collègue. Contre toute attente, les Français font office de petits joueurs à côté. Seul un Français sur trois – 31% – flirte (ou plus) au bureau, révèle l’étude  d’Opinion Way sur « la sexualité, les Français et le travail» pour les Editions Tissot, publiée en juin 2011.

Surprenant ? Pas vraiment. Vault.com explique le comportement des Américains par l’allongement de la durée moyenne passée au bureau. Les Français, eux, sont formels : 67 % d’entre eux estiment qu’il n’y a pas de place pour l’amour dans l’entreprise. Et lorsqu’ils se laissent tenter, 63% des relations sont éphémères.

Autre surprise : les Américains seraient moins carriéristes qu’on ne le pense. 60% d’entre eux disent qu’ils ne renonceraient pas à une histoire d’amour avec un collègue même si celle-ci compromet leur carrière. Il y a donc un cœur qui bat dans les “open-space”.