Les Aimants, le “bridal lab” de Manon Martin à Brooklyn

En pleine période de pandémie, trouver un lieu privé où venir essayer des robes de mariée personnalisables et à prix abordable, relève de la mission impossible. C’est pourtant ce que Manon Martin, créatrice de la marque de robes de mariée Les Aimants, propose aujourd’hui. La jeune femme française vient d’ouvrir un showroom au cœur du quartier bobo de Greenpoint, où elle peut montrer ses créations et révolutionner l’expérience de l’achat d’une robe de mariée à ses clientes et leurs amies, une coupe de champagne à la main. « J’ai voulu créer un ‘bridal lab’, un endroit où les mariées pourraient s’amuser à créer une robe unique qui leur correspond a travers une collection personnalisable ».

Manon Martin est à l’origine une designeuse technique, qui a fait ses armes dans le retail, notamment chez Rebecca Taylor et 5a7 à New York. « Je faisais un travail de coordination entre les marques et les usines en Chine et en Inde, mais j’ai réalisé que c’était du surdéveloppement de vêtements, on fabriquait 120 prototypes pour 40 achetés au final ». Heureusement, un logiciel – dont le nom reste confidentiel – entre sur le marché, qui permet de créer un avatar et d’adapter le patronage à la taille de chacune, ce qui évite les nombreux allers-retours avec les usines de production. Un logiciel qui est d’ailleurs rapidement utilisé par de grandes marques du retail, comme Gap ou Lululemon.

C’est en 2016, lorsque Manon accompagne une amie dans l’achat de sa robe de mariée, que se produit le déclic. « L’expérience de mes amies dans leur recherche de robes, se presser 7 à 8 mois avant la date pour trouver une robe dans les délais, et le manque de personnalisation pour un produit aussi onéreux etc. Je me suis dit qu’il fallait remédier à ce problème ». Elle décide donc d’utiliser ce logiciel pour proposer des robes de mariée sur-mesure à des boutiques de robes de mariée, une grande première dans cette industrie, et développe un business plan. Sa marque Les Aimants, qui allie le verbe aimer et l’idée de magnétisme, est née. La première collection de 36 pièces, un « mix and match » de hauts et jupes que chaque mariée peut combiner à sa guise, est lancée en septembre 2019. Elle permet de recevoir une robe en un temps record, à savoir 12 semaines, et dans un budget très raisonnable : entre 2.200 et 3.900 dollars.

Mais après un lancement réussi, la crise Covid provoque la fermeture de toutes les boutiques retail avec qui elle travaille. Manon poursuit ses collaborations en B-to-B, et multiplie les « trunk shows » pour se faire connaître, mais s’est aussi convertie au modèle B-to-C. « Les Aimants a d’abord été pensé pour aider les boutiques de robes de mariées a proposer des produits ‘customisables’ et livrables en temps record. J’ai décidé d’adapter le business model directement aux mariées de New York en ouvrant notre première boutique en Septembre 2020 ».  Une expérience unique de shopping en personne, où elle présente aussi une nouvelle collection de 25 pièces supplémentaires. Enfin, elle va aussi y lancer des événements en petit comité, avec plusieurs prestataires autour du mariage. Apporter du contenu et des échanges en toute sécurité, des moments précieux pour des futures mariées en mal de repères.

Showroom Les Aimants: https://les-aimants.com/findus