Lending Club se prépare à une introduction historique en bourse

Lending Club, la plateforme en ligne de prêts entre particuliers lancée par le Français Renaud Laplanche, va passer à la vitesse supérieure.

L’entreprise, basée en Californie, a déposé le 1er décembre auprès de la SEC (Securities and Exchange Commission) le document préalable à une introduction à la bourse de New York (NYSE), qui devrait intervenir dans les prochaines semaines.

D’après ce document, Lending Club anticipe que son prix d’introduction sera compris entre 10 et 12 dollars par action. Elle en offrira 57,7 millions, ce qui pourrait générer, pour l’entreprise, une levée de fonds potentielle de 692 millions de dollars. La valorisation de l’entreprise devrait atteindre 4 milliards de dollars.

Il s’agira de la plus grosse introduction de l’année pour une société internet à la bourse de New York, derrière Alibaba.

Depuis sa création en 2007, Lending Club a généré plus de six milliards de dollars de prêts, pour des particuliers et ou des petites entreprises. Le volume double chaque année. Son ambition : rendre le crédit plus accessible et moins cher, en économisant les coûts traditionnels des banques, et en facilitant la mise en relation entre les investisseurs et les particuliers.

Dirigé par Renaud Laplanche, ancien avocat de 44 ans issu de l’université de Montpellier, Lending Club emploie 500 personnes. Cette société est devenue un pilier de ce jeune secteur, s’attirant les grâces de puissants fonds d’investissements, dont celui de Google (qui y a investi 125 millions). En mai, l’entreprise a annoncé une levée de fonds de 115 millions de dollars, et l’achat pour 140 millions de dollars de Springstone, une société de crédit spécialisée dans les dépenses médicales et éducatives.