Legolas Exchange: Frédéric Montagnon s’aventure dans les crypto-monnaies

Frédéric Montagnon . credit: Siyeh Sophia Chung

En savoir plus

Le site de Legolas

Fiabilité aléatoire, frais de transaction onéreux et risque de hacking: les plateformes d’échange de crypto-monnaies ont parfois mauvaise réputation. Et les monnaies virtuelles type bitcoin sont également citées dans des affaires de blanchiment. “Malgré tout, ce qui se passe est très intéressant et ce serait dommage de passer à côté. Ces monnaies virtuelles sont en train de révolutionner le monde de l’information et du software tel qu’on le connaît“, résume Frédéric Montagnon, entrepreneur installé à New York.

Avec son associé, Ouziel Slama, le Français vient de fonder Legolas Exchange, une plateforme d’échange transparente entre crypto-monnaies. “On veut apporter de la confiance dans ce marché où les investisseurs traditionnels n’entrent pas, trop effrayés ou trop hésitants pour des raisons de transparence“. Legolas, dont le nom est inspiré d’un personnage du Seigneur des Anneaux, utilise la technologie “blockchain” de transmission de données sans contrôle extérieur pour garantir le prix à l’acheteur et au vendeur de crypto-monnaies, avec une transparence totale sur la marge.

Legolas a déjà levé l’équivalent de 25 millions de dollars (soit 3.504 Bitcoins au 5 février 2018) lors d’une vente publique et deux privées. La vente publique a atteint son plafond en moins de neuf heures, récoltant près de 18 millions de dollars (2.000 BTC) et rassemblant près de 10.000 personnes dans 130 pays différents. Cette levée de fonds servira à agrandir l’équipe d’une trentaine de personnes, basée entre New York et la France. Une autre partie de la levée sera consacrée à la monnaie créée par Legolas, le LGO.

Pour nous, il y a une double opportunité, reconnaît Frédéric Montagnon, co-fondateur de la plateforme de blogging OverBlog et d’autres start-ups à succès. La première est de se positionner sur ce créneau avec un angle qui n’existe pas aujourd’hui. La deuxième est de travailler avec des investisseurs qui, pour le moment, n’osaient pas rentrer pour des questions d’opacité. C’est un nouveau marché qu’on ouvre“.

 

En savoir plus

Le site de Legolas