Législative: une autre candidature à droite

On se demandait qui allait dégainer le premier. Damien Regnard, conseiller élu a l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE) pour la circonscription de Houston (Lousiane, Arkansas, Texas et Oklahoma), a déclaré, mardi, dans un communiqué de presse, sa candidature à la législative partielle en Amérique du Nord.

Elu sous l’étiquette UMP à l’AFE en 2009, M. Regnard n’est techniquement pas candidat dissident. « Je n’ai pas renouvelé mon adhésion à l’UMP  pour 2013 », indique-t-il, précisant qu’il présente une « candidature indépendante de droite et du centre ». Il espère notamment rallier les mécontents du choix de « l’establishment parisien » de l’UMP de reparachuter Frédéric Lefebvre, défait à la législative de juin, et certains militants nord-américains de l’UDI qui voient d’un mauvais œil la possible candidature de Louis Giscard d’Estaing.

« Ce n’est pas une candidature de témoignage, c’est une candidature de rassemblement, souligne l’élu. L’analyse du scrutin de 2012 montre qu’il y a eu une forte déperdition des voix pour la droite entre le 1er et le 2e tour. Il n’y aucune raison de croire que cela ne va pas se reproduire ».

Candidat malheureux à l’investiture de l’UMP en 2012 puis en 2013, M. Regnard fut l’un des critiques les plus véhéments de la réforme de l’aide à la scolarité initiée par le gouvernement pendant l’été 2012 – il avait notamment lancé une pétition appelant le Parlement à reporter l’abrogation de la Prise en Charge (PEC) à la rentrée 2013-2014 pour éviter de pénaliser les familles et les établissements. Il revendique un plusieurs soutiens dans la circonscription, parmi lesquels des « élus et anciens élus AFE», des responsables d’entreprises et d’associations.

Installé aux Etats-Unis depuis 17 ans, il a notamment assuré la présidence du chapitre louisianais de la chambre de commerce franco-américaine et de l’UFE locale. Une grande première pour un candidat de droite : il a choisi une femme comme suppléante. Virginie Beaudet, une femme d’affaires impliquée dans le milieu associatif et éducatif francophone à Montréal. « Je veux rassembler le plus largement possible », dit-il.

Anne Rivière, militante UMP sur la Côte Est et l’homme d’affaires Julien Balkany envisagent également de se présenter à droite. L’ex-UMP Gérard Michon est candidat.