Législative: L’Amérique du Nord en marche, mais pas vers les urnes

Après le premier tour, l’issue ne faisait guère de surprise. L’Amérique du Nord, comme la plupart des onze circonscription des Français de l’étranger, a élu un candidat de la République en Marche (LREM) au Palais Bourbon.

Roland Lescure obtient 80% (environ 20.000 voix) des suffrages aux Etats-Unis et au Canada, contre 20% (près de 5.000 voix) pour son adversaire Frédéric Lefebvre, l’ex-LR devenu sans étiquette pendant l’entre-deux-tours. Un score similaire à celui obtenu par les autres candidats d’En marche à l’étranger.

La vague En Marche, moins forte que prévu, comme le soulignent les commentateurs en France ? “C’est déjà pas mal! On a la majorité absolue. Les trois quarts de l’Assemblée sont de nouveaux députés. Il y a 40% de femmes. Franchement, c’est une révolution. Je suis très fier d’en faire partie. L’assemblée est très diversifiée sur le plan politique, ce qui signifie que des débats vont avoir lieu“, affirme Roland Lescure au téléphone.

Ces pourcentages élevés ne doivent pas masquer la réalité d’une élection qui a peu mobilisé. Le taux global atteint 13,1% aux Etats-Unis et au Canada. C’est la participation la plus basse des trois élections qui ont eu lieu en Amérique du Nord depuis 2012. L’absence de vote par internet cette année a certainement joué. Plusieurs électeurs ont également signalé ne pas avoir reçu leur kit de vote par correspondance à temps, comme au premier tour. Roland Lescure obtient, à l’échelle de la circonscription, près de 2.000 voix de moins par rapport au premier tour. “Il est probable que les résultats du premier tour aient rendu la mobilisation plus difficile. Il y avait peu de suspense donc peu de mobilisation“.

Quand on regarde le nombre de voix, on est à 20.000 voix. C’est un bon score de circonscription en métropole, relativise le nouveau député. On pèse autant de voix qu’un député de Charente ou de la Nièvre. C’est a nous de démontrer que les députés des Français de l’étranger peuvent servir à quelque chose et faire différemment“.

Le nouveau député se rendra à Paris dès jeudi pour s’inscrire à l’Assemblée nationale et suivre une formation pour les nouveaux élus. Les mesures phares du début de mandat d’Emmanuel Macron, comme la réforme du code du travail et la loi de moralisation de la vie politique, arriveront rapidement sur son nouveau bureau.

 

- Services -