Législative: Fillon et Copé attendus en Amérique du Nord

Frédéric Lefebvre est soutenu et il veut le montrer. Boudé publiquement par les cadres de l’UMP Côte Est, il peut compter sur le soutien de plusieurs personnalités politiques de premier plan en dehors de la circonscription. Parmi eux, François Fillon, qui arrivera aux Etats-Unis dès ce week-end, et Jean-François Copé, qui “envisage de venir” dans la circonscription.

Il y a un ciment d’unité qui va se faire autour de ma candidature“, assure le candidat de l’UMP à la législative partielle en Amérique du Nord, lors d’un point-presse “informel” organisé mardi au café Le Concorde à Paris.

M. Fillon est attendu vendredi à Washington pour une conférence sur le Mali. Selon M. Lefebvre, “il n’y aura pas de meeting” à l’occasion du passage de M. Fillon, qui doit ensuite se rendre au Japon et au Qatar. Mais le candidat assure qu’il sera bien “au côté” de l’ancien locataire de Matignon lors de son déplacement. Il n’y a pas de date prévue pour la visite de Jean-François Copé. Celui-ci sera le 17 avril en Israël pour soutenir Valérie Hoffenberg, la candidate de l’UMP dans la 8e circonscription des Français de l’étranger dite “Europe du Sud”, également le théâtre d’une législative partielle.

M. Lefebvre n’a pas indiqué s’il s’affichera avec Nicolas Sarkozy, attendu le 26 avril à Montréal pour une conférence à l’invitation de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. Comme French Morning l’a révélé, l’ancien chef de l’Etat doit également participer à la conférence SALT, du 7 au 10 mai à Las Vegas. “Il est attendu en Amérique du Nord. On veut avoir son expertise, indique Frédéric Lefebvre. Il ne me conseille pas”. Les quelques journalistes présents au Concorde, repaire de parlementaires à quelques pas de l’Assemblée, ont remarqué la présence furtive du communiquant Jacques Séguéla. “C’est un ami. Il me donne des conseils, souligne le candidat de l’UMP. J’ai la chance d’avoir des amis comme lui“.

Attentats de Boston

Accusé par des élus de gauche de récupération politique des attentats de Boston après l’envoi d’un tweet lundi assurant qu’il se tenait informé “minute par minute du dramatique bilan humain et des recherches en cours, Frédéric Lefebvre a profité du point-presse pour saluer le “travail formidable du consulat” de France à Boston. “Il n’y pas de droite et de gauche, il n’y pas de candidat” dans ce “drame“, glisse-t-il. “J’ai salué la réaction officielle de la France. Manuel Valls a été réactif.

crédit photo: Mousse/ABACAUSA.COM