Législative Digest: Les Républicains tournent la page Lefebvre

Frédéric Lefebvre

C’est bientôt la fin de la législative en Amérique du Nord – le second tour aura lieu le samedi 17 juin. Et quelle fin de campagne. On a commencé l’entre-deux-tours avec un candidat de La République en Marche et un candidat des Républicains. Il se terminera sans LR.

“On n’est plus derrière lui”

La candidature de Frédéric Lefebvre à la législative en Amérique du Nord en 2012 puis en 2013 avait divisé son camp dans la circonscription. Sa démission fracassante des Républicains, le 8 juin, a le mérite de mettre tout le monde d’accord. Les cadres et élus du parti aux Etats-Unis et au Canada font bloc pour se distancer de l’ancien secrétaire d’Etat et affirmer leur attachement au parti. Michael Pilater, délégué LR au Canada, a partagé son “étonnement” sur twitter et a souhaité “bonne continuation” à celui qui lui a mis le pied à l’étrier. Joint par French Morning, Xavier Capdevielle, élu consulaire à Miami, veut “laisser Frédéric Lefebvre à son triste sort“, estimant le candidat fera entre 5 et 10%. “Il nous met dans une situation de devoir faire un choix. Ce n’est pas juste. On n’est plus derrière lui“.

Délégué Les Républicains aux Etats-Unis et suppléant de Frédéric Lefebvre, Olivier Piton a invoqué l’Histoire pour rappeler sa ligne et celle du parti. “Je reste convaincu, jusqu’au fond de moi-même, que, pendant que beaucoup choisissent – de bonne foi – l’aventure, il faut que d’autres restent “garder la vieille maison”, comme disait Léon Blum“.

Il a pris une décision solitaire. De fait, la campagne LR s’arrête. Nous n’avons plus de candidat. Frédéric Lefebvre mène une campagne solitaire sans l’appui des cadres aux Etats-Unis et au Canada“, a-t-il poursuivi, joint par téléphone, observant qu’aucun élu ou cadre du parti en Amérique du Nord n’a suivi Lefebvre. “Il ne faut pas le jeter aux orties. Il a été un député très présent qui a travaillé pour le bien de la circonscription, qui a contribué à résoudre énormément de combats difficiles pour les Français de l’étranger. On n’est pas dans la haine ou l’invective. Il a fait un excellent travail comme député.

Frédéric Lefebvre en meeting… à Paris

Silence radio de l’attaché de presse de Frédéric Lefebvre Jean-Christian Larrain quant au futur de la campagne avant le second tour du samedi 17 juin. Le député semble avoir cessé tout déplacement et se contente d’envoyer quelques e-mails aux électeurs. Il a également écrit une tribune dans le Huffington Post où il appelle “la droite” à “faire émerger un mouvement humaniste qui s’inscrive clairement dans la majorité présidentielle. Je souhaite en être l’un des artisans. L’aventure sera collective ou ne sera pas“. Le député-sortant ne s’est pas arrêté là. Les individus qui se sont inscrits en ligne pour recevoir plus d’informations sur ce futur mouvement ont reçu une invitation à une “réunion d’échange” qui devait avoir lieu lundi sur la péniche Rosa Bonheur à Paris. 

Lescure tâcle 

Pendant ce temps-là, Roland Lescure (La République En Marche!) poursuit sa campagne comme si de rien n’était. En meeting à Brooklyn en compagnie de l’ex-journaliste Laurence Haïm devenue “communicante” au service d’En Marche!, selon ses mots, le candidat a montré qu’il savait aussi parler comme un politique. Interrogé sur les e-mails de son adversaire le mettant en cause, le candidat LREM a répondu qu’il ne répondrait pas tout en répondant quand même. “Je reçois aussi ces courriels car je suis un électeur de la circonscription (contrairement à Frédéric Lefebvre, ndr), je ne les commenterai pas“. Sourires dans la salle.

Il n’y pense pas, même en se rasant

Devant une centaine de personnes à Brooklyn, Roland Lescure a donné son opinion sur des sujets très divers, de la lutte contre le terrorisme à la laïcité en passant par la PMA et la légalisation du cannabis. Même si le poste de député est devenu un peu plus une réalité pour lui depuis le premier tour, il ne veut pas se projeter. “Je souhaite faire une campagne interactive pour me nourrir des idées des Français. J’ai l’impression que ça marche. Je veux profiter de ces moments. Ça fait trois mois que je prends les obstacles les uns après les autres. On va travailler fort à surmonter ce nouvel obstacle du second tour pour passer dans le temps long“, confie-t-il. L’ancien homme d’affaires a tout de même quelques idées de sujets sur lesquels il aimerait s’impliquer s’il est élu député, comme les affaires économiques, l’avenir la “place de Paris” et la construction européenne. Et le vote par Internet, qu’il a promis d’instaurer pour la législative de 2022. “Les Estoniens peuvent le faire, on doit pouvoir trouver une manière de le faire, non ? Il faut investir ce que cela nécessite.” Il s’engage aussi à porter devant l’Assemblée des sujets soutenus par au moins mille Français de la circonscription via un futur réseau social qu’il veut mettre en place à l’échelle de la circonscription.

En bref

  • Les candidats se retrouveront le mercredi 14 juin à Miami pour une discussion organisée par le site French District. L’heure n’est pas connue. French Morning n’organisera pas de débat pour le second tour.
  • Les Français d’Amérique du Nord votent le samedi 17 juin et non le 18 juin comme en métropole. Votre bureau de vote reste inchangé par rapport au premier tour.
  • La date limite de réception des votes par correspondance en Amérique du Nord est fixée au jeudi 15 juin (6pm heure locale). Pour que votre vote ne soit pas annulé, bien lire les consignes du Quai d’Orsay.

Agenda des candidats

Roland Lescure finit sa visite à Houston ce mardi. Il terminera sa campagne par un meeting à New York le jeudi 15 juin à 7:30pm. Pas de meeting public connu pour Frédéric Lefebvre.