Législative Digest: colère autour du vote par correspondance

Les urnes ont parlé: les électeurs français d’Amérique du Nord (en tout cas 13% d’entre eux), se sont choisi un député. Roland Lescure (La République en Marche!) a obtenu 80% des suffrages contre 20% pour son adversaire, le député sortant Frédéric Lefebvre.

On ne reviendra pas sur la faible participation. Par contre, parlons du vote par correspondance. Comme au premier tour, de nombreux électeurs ont signalé ne pas avoir reçu le matériel de vote à temps. C’est le cas d’Emma Coadou, une Française qui habite dans la contrée reculée de Valdosta en Géorgie. Elle et les trois autres personnes en âge de voter dans son foyer attendent toujours leur matériel de vote du 1er tour. Ils ont reçu celui du second tour le jour de l’élection – “quatre belles enveloppes qui sont allées directement à la poubelle!“.

Habitant à plusieurs heures de route du consulat le plus proche (Atlanta), elle a lancé un groupe Facebook pour “dénoncer le fiasco” du vote par correspondance. Elle précise à French Morning que sa démarche est complètement apolitique. “Le but est d’avoir des explications, de faire bouger les choses pour éviter que cela ne se reproduise. Ça fait trois ans qu’on vit ici. C’est notre première élection. Notre but serait aussi de faire rétablir le vote par internet“. Pour rappel, 39.000 personnes étaient inscrites au vote par correspondance aux Etats-Unis et au Canada et, au premier tour, seules 3.800 d’entre elles se sont exprimées via ce mode de scrutin. Emma Coadou dit se réserver le droit de déposer un recours.

“Il faut un clash”

Le Conseil constitutionnel, qui recueille les recours pour les législatives, n’a pas répondu à notre requête concernant le nombre de contestations déposées après le premier tour. Une personne au moins est passée à l’acte: Gérard Michon. Conseiller consulaire à Los Angeles, l’élu affirme avoir déposé un recours juste avant la date butoir jeudi. “Mon but, confie-t-il, c’est de faire annuler l’élection et de faire rentrer dans la tête de l’administration la possibilité réelle de voter pour les Français de l’étranger“.

Avec près de 15.000 voix d’écart entre le Roland Lescure et Frédéric Lefebvre au premier tour, il est lucide sur les faibles chances de succès du recours. En revanche, il fait valoir que les problèmes du vote par correspondance ont pu avoir un impact sur l’écart entre les candidats arrivés en deuxième et troisième positions, en l’occurence Frédéric Lefebvre et Clémentine Langlois (France Insoumise), séparés de 2.000 voix environ. “C’est un gros danger de laisser l’expression de la citoyenneté française à l’étranger être autre chose que très très rigoureux. Pour instaurer la rigueur, il faut un clash“. Pour éviter les problèmes à l’avenir, Gérard Michon propose notamment de revenir à un système où les professions de fois et bulletins de vote sont imprimés localement, et non par un prestataire en France comme c’est le cas actuellement. “Ça ferait gagner deux-trois jours“.

Qui est ce prestataire, au fait ?

Ni l’Ambassade de France aux Etats-Unis ni le prestataire chargé de la mise sous pli n’ont répondu pour le moment à une demande de commentaire sur les conditions d’envoi des kits du second tour. Le prestataire en question s’appelle KOBA, “leader de la propagande électorale” peut-on lire sur son site. Il n’y a pas qu’en Amérique du Nord qu’on en dit le plus grand bien… L’AFP révélait début juin qu’une “quinzaine de départements” dans le sud-est de la France avaient été affectés par des dysfonctionnements retardant la distribution du courrier. Selon France Bleu, des candidats dans la Drôme envisagent de déposer un recours contre la société, probablement débordée par le nombre important de candidats, affirme la radio. Nous mettrons à jour cet article avec les commentaires de l’Ambassade ou de KOBA si nous les recevons. Après le premier tour, l’Ambassade de France aux Etats-Unis avait souligné la complexité du processus d’impression et d’acheminement, faisant intervenir plusieurs acteurs.

En bref

  • Les résultats officiels dans toutes les circonscriptions des Français de l’étranger
  • Frédéric Lefebvre n’en démord pas. Si l’ancien député a annoncé qu’il ne déposera pas de recours, il est décidé à aider ceux qui le veulent à le faire. Il a envoyé un message après le second tour rappelant aux électeurs qu’il est possible de “contester l’impossibilité dans laquelle vous avez été mis d’exercer votre droit de vote“.
  • Conseiller consulaire à Toronto, Marc Cormier (UDI) s’est fendu d’une lettre ouverte au nouveau député Roland Lescure. “Outre mes félicitations, sachez que je serai l’un de vos plus ardents opposants dans les cinq années à venir, non pas par esprit de contradiction, mais dans l’intérêt des compatriotes qui méritent que l’on tienne rigueur à celui qui nous représentera à l’Assemblée nationale“, écrit-il.