Législative en Amérique du Nord: Roland Lescure surfe sur la vague du “renouvellement”

Il y a quelques mois encore, Roland Lescure ne se doutait pas qu’il ferait de la politique. Aujourd’hui, au lendemain du 1er tour de la législative en Amérique du Nord, il est largement favori.

Le candidat de la République en Marche recueille environ 58% sur l’ensemble de la circonscription, qui comprend les Etats-Unis et le Canada, contre 14% pour le député sortant Les Républicain (LR) Frédéric Lefebvre. Arrivée sur le tard dans la course, Clémentine Langlois (France Insoumise) arrive en troisième position et Yan Chantrel (PS) en quatrième avec environ 9% des voix tous les deux. Ces résultats sont provisoires et concernent la quasi-totalité des bureaux de vote de la circonscription. (Voir les résultats complets ici).

On a été agréablement surpris par les résultats même si nous sommes déçus par la participation, commente le candidat République en Marche!, qui voit dans ce résultat une “volonté de renouvellement des pratiques, des hommes et des femmes politiques“.

Pour ce premier tour, les Français d’Amérique du Nord ont amplifié le vote de la présidentielle. Emmanuel Macron était arrivé en tête dans la circonscription avec 45,17% des suffrages suivi de François Fillon (21,25%), Jean-Luc Mélenchon (17%) et Benoît Hamon (7,1%).

La vague En Marche! n’a pas uniquement frappé l’Amérique du Nord. Selon les résultats provisoires publiés par les consulats dans les autres circonscriptions des Français de l’étranger où l’on votait ce week-end, le mouvement lancé par Emmanuel Macron arrive en tête, comme dans la circonscription Amérique du Sud où la candidate LREM a recueilli 43%, soit environ 20 points de plus que le candidat en deuxième position. Les candidats macronistes s’imposent largement dans les circonscriptions Benelux, en Europe du Nord et en Allemagne.

Homme d’affaires arrivé à Montréal en 2009, Roland Lescure avait été investi tardivement par En Marche!, dans la foulée de l’élection présidentielle, tout comme l’essentiel des candidats du mouvement. Avant d’être candidat, il occupait le poste de numéro 2 de la Caisse de dépôt et placements du Québec, une grande institution financière qui gère plusieurs régimes de retraite et d’assurances publics et parapublics de la province canadienne. Il a laissé derrière lui un salaire annuel de 2 millions de dollars pour présenter sa candidature à la candidature, comme le notait récemment le site économique américain Bloomberg. 

Même si Roland Lescure a obtenu la majorité des voix, il y aura bien un second tour pour cette législative car la condition de participation de 25% des inscrits, également requise pour être élu dès le premier tour, n’a pas été remplie (la participation s’élève autour de 17% selon des chiffres provisoires).

Pour lui, cette victoire au premier tour n’est qu’une “première étape“. “On va continuer notre campagne et porter des thèmes importants. Je ne vois pas pourquoi nous changerions quelque chose, indique-t-il. Le second tour aura lieu le 17 juin.