Lefebvre et Balkany: à chacun son Sarkozy

La guerre des Sarkozy fait rage avant le premier tour de la législative en Amérique du Nord, samedi. Frédéric Lefebvre (UMP) revendique le soutien de Nicolas tandis que Julien Balkany (divers droite) peut se targuer de celui du fiston, Jean.

Jeudi, M. Lefebvre, un proche de l’ancien président, a fait parvenir aux électeurs de la circonscription un e-mail intitulé « le mot de Nicolas Sarkozy ». Y figurent plusieurs messages de soutien signés de ténors de la droite : François Fillon, Alain Juppé, Jean-François Copé, Jean-Pierre Raffarin… et, en tête, Nicolas Sarkozy. « Pour Frédéric, mon ami… depuis si longtemps », écrit l’ancien locataire de l’Elysée dans un message écrit à la main, daté du 9 mai (ci-dessus).

Pour sa part, Julien Balkany a reçu, vendredi, le soutien d’un utilisateur Facebook s’identifiant comme Jean Sarkozy. En réponse à un message du candidat sur le mur de sa page personnelle, celui-ci écrit: « Courage mon pote dans la dernière ligne droite ! Tu fais une campagne magnifique, un vrai hussard 🙂 » (ci-dessous)

 

Les liens entre M. Balkany et le fils aîné de Nicolas Sarkozy sont connus. Isabelle, femme de Patrick Balkany (demi-frère de Julien et député-maire de Levallois), est la marraine de Jean. Ce dernier est aussi le cousin germain de la fiancée de Julien Balkany, comme l’a rappelé Libération en décembre . En mars, Julien Balkany et Jean Sarkozy ont déjeuné ensemble dans un restaurant près de l’Assemblée nationale, a rapporté à l’époque la radio Europe 1. M. Sarkozy a expliqué être « venu déjeuner avec (son) ami d’enfance ».